Israël : descendants de nazis, ils font du bénévolat auprès de survivants de la Shoah

0
301

Alex Dietze, 39 ans, a grandi dans un foyer chrétien en Allemagne, où personne n’a jamais mentionné la Seconde Guerre mondiale, et encore moins l’Holocauste. Alex était surtout au courant de la guerre grâce aux cours d’histoire à l’école, aux livres et aux films. Mais le jour de son 28e anniversaire, quelque chose a changé.

«Mon grand-père est venu vers moi et a voulu me donner la médaille de guerre nazie qu’il avait méritée pour sa contribution à l’effort de guerre», a déclaré Alex à Ynet. « J’étais choqué. Jusqu’à ce jour, l’Holocauste était une affaire d’histoire générale et non quelque chose de personnel. Je ne pouvais pas croire que mon grand-père faisait partie de ceux qui ont pris part à la plus grande tragédie du 20e siècle. Mon monde a basculé ».

Alex sentait qu’il devait faire quelque chose. « En tant que chrétien, j’ai soudainement compris que l’antisémitisme avait ses racines dans le christianisme et que toute ma vie avait été baignée d’hypocrisie. D’une part, les prêtres prêchent l’amour et l’acceptation, mais de l’autre, ils n’ont pas agi pour empêcher les ravages de l’Holocauste », a-t-il déclaré.

« Je me suis intéressé à l’Holocauste puis à l’État d’Israël et, à mon grand étonnement, j’ai découvert que des centaines de milliers de survivants de l’Holocauste y vivent« , a-t-il poursuivi. « Mon épouse Cecilia et moi-même étions curieux de rencontrer ces personnes. En tant qu’Allemands, nous avons compris qu’il fallait faire amende honorable et nous rendre en Israël. Nous avons passé notre lune de miel là-bas et nous sommes tombés amoureux du pays ».

LIRE  Le rav Dérhy assigné en Din Tora !

Alex, physiothérapeute, et Cecilia, assistante sociale, ont tous deux travaillé avec des Allemands âgés, dont la plupart ont participé à la Seconde Guerre mondiale. Travailler avec les survivants de l’Holocauste en Israël était donc une étape naturelle pour eux. Ils ont rejoint le projet Volunteers in Israel (VOIS) du ministère israélien du Travail, des Affaires sociales et des Services sociaux.

Quelque 1 000 volontaires de 45 pays du monde participent au projet et travaillent avec des personnes âgées, des survivants de l’Holocauste, des enfants et des adultes handicapés mentaux ou moteurs, des enfants autistes et des délinquants.

alex2

Quelque 300 volontaires viennent d’Allemagne, avec le soutien de leur gouvernement local, dans le cadre de leur service national. La plupart d’entre eux ont choisi de travailler avec des survivants de l’Holocauste. Ceux qui ont des parents ayants participé à des crimes de guerre estiment que leur volontariat en Israël est un moyen de faire amende honorable entre les deux nations. Des relations spéciales se développent à partir de ces rencontres, en particulier lorsque les survivants et leurs familles accueillent des volontaires pour le repas du Shabbat et des fêtes.

« Ma femme et moi avons compris que si nous voulions changer quelque chose dans ce monde, cela devait venir de nous », a déclaré Alex. « Nous avons recherché des organisations humanitaires qui aident les personnes qui souhaitent faire du bénévolat en Israël et nous sommes tombés sur Yad Efrat, qui nous a mis en contact avec des survivants, et nous avons commencé notre bénévolat à Zichron Yaakov. Ce fut une expérience cathartique pour nous deux et notre première fille est née ici ».

LIRE  Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov est "volontaire pour protéger Al Aqsa" !

Lire la suite ici www1.alliancefr.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire