Israël et la France alliés contre le terrorisme en mer

Israël et la France alliés contre le terrorisme en mer

0
44

Israël et la France alliés contre le terrorisme en mer. Le porte-avions « Charles de Gaulle » est à Abu Dhabi.

 

FRANCE-ISRAËL. (L’article initial est paru dans lorientlejour.com, mais IsraelValley a largement modifié ci-dessous le texte initial pour y inclure des éléments plus précis. Pour des raisons de « secret défense », Tsahal, IsraelValley et les médias israéliens en général, incluant le Haaretz et le Jpost, n’ont pas vraiment commenté la news venant de sources étrangères) :

« Le porte-avions français « Charles de Gaulle » est arrivé dans le Golfe dans le cadre d’une mission destinée à lutter contre le groupe Etat islamique (EI) et pour affirmer la « liberté de navigation » dans des zones maritimes ayant connu une recrudescence des tensions. Cette « liberté de navigation » concerne très certainement Israël et le bateu « Lori ».

En effet, un porte-conteneurs israélien battant pavillon libérien nommé « Lori » a été attaqué jeudi dans le Golfe d’Oman. Ce serait le deuxième incident du genre impliquant un navire israélien après la Rayon Hélios qui a été frappé par une explosion dans la même zone le 26 février.

Le « Charles de Gaulle » est arrivé à Abu Dhabi dans le cadre d’un déploiement. La ministre française de la Défense, Florence Parly, défend depuis longtemps que « la France et la communauté internationale jouent un rôle important à la suite des attaques de navires de mai 2019 dans le golfe d’Oman ».
Le Charles de Gaulle, navire amiral de la marine française, est amarré dans le port de Mina Zayed. Il est accompagné de trois frégates et d’un sous-marin. Les Français effectuent régulièrement des exercices majeurs dans le monde entier dans le cadre de leurs déploiements navals, tels que le déploiement annuel de plusieurs mois de Jeanne D’Arc.

Le déploiement de quatre mois par la France de son navire principal s’appelle cette fois « Clemenceau 21 ». Le déploiement a débuté le 21 février. La France tente de se réaffirmer dans les affaires de la région sous le président Emmanuel Macron.

LIRE  Gantz met en garde le secrétaire américain à la Défense : "L'Iran joue au poker avec de mauvaises cartes"

L’arrivée des Français le même jour que l’attaque du deuxième navire israélien n’est pas liée, mais illustre l’importance d’une présence navale des États-Unis, de la France et d’autres pour arrêter ces types d’attaques, ou du moins surveiller et recueillir des preuves à leur sujet ou dissuader l’Iran de nouvelles attaques. Les détails complets sur les deux attaques ne sont pas clairs, mais Le New York Times a publié un article décrivant une guerre de l’ombre entre Israël et l’Iran en mer.

Cela survient, d’après Le journal Wall Street, après « qu’une douzaine d’attaques israéliennes ont eu lieu contre des navires iraniens ».

Le Contre-Amiral Marc Aussedat : «Nous sommes déployés dans des zones stratégiques où les intérêts français, européens, alliés sont en jeu, et c’est un outil pour propager la stabilité et rappeler à tous l’importance de la liberté de navigation et de la liberté d’action depuis la mer. La France s’est rapprochée des Émirats arabes unis, de la Grèce et de l’Inde, ainsi que des États-Unis ces dernières années. Cela montre un engagement occidental important envers le Moyen-Orient. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop