Israël : l’amour des parents empêche leur fille de se convertir à l’islam

0
81

Rien sur ce passager n’était routinier. Son voyage a commencé il y a 2 ans dans un supermarché où elle travaillait, près de chez elle, dans le quartier de religieux.

Pour le spectateur innocent, le départ en larmes à l’aéroport Ben Gourion est apparu comme une routine. Une autre adolescente a fait ses adieux à ses parents alors qu’elle se lançait dans une aventure à l’étranger. Mais rien de cette passagère que nous appellerons Rachel, n’était routinier. Son histoire a commencé il y a deux ans dans un supermarché où elle travaillait en face de chez elle dans un quartier très religieux.

Le premier jour de son nouveau travail, elle a rencontré Mahmoud, un jeune musulman de son âge, et les deux ont noué une relation qui est rapidement devenue sérieuse. Sous le nez de ses parents sans méfiance, les deux ont décidé de se marier et d’élever une famille.

Lorsque les parents de Rachel ont élevé leurs voix douloureuses pour protester, il était trop tard. Rachel voulait vivre avec Mahmoud. Mais ensuite ses beaux-parents potentiels, des musulmans pieux, sont entrés en scène, avec leur demande inconditionnelle que Rachel se convertisse à l’islam.

Elle a été envoyée à Kafr Qara, un village arabe du nord d’Israël, pour étudier l’Islam. Pour les parents de Rachel, ses études islamiques et son intention de se convertir étaient la goutte qui a fait déborder le vase, les poussant à surmonter leur honte et à prendre contact avec l’organisation Yad LeA’him.

Lorsque la jeune fille a refusé de rencontrer des membres de l’organisation, les experts de Yad LeA’him ont concentré leurs efforts sur la fourniture aux parents des outils dont ils avaient besoin pour rejoindre Rachel.

LIRE  Perles sur la parachath Vaeth'anan

Avec l’aide d’un conseiller qui leur a été assigné à plein temps, les parents ont appris à développer une relation étroite avec leur fille malgré leur détresse émotionnelle face à son mode de vie. Ils ont réussi à organiser une réunion près de chez elle, où ils ont exprimé leur véritable amour pour elle.

Ils ont continué à garder le contact contact, exprimant leur soutien et son acceptation d’elle comme leur fille, quoi qu’il arrive, dans l’espoir que leur amour apporterait le changement souhaité.

Le tournant s’est produit au milieu d’une nuit. Le téléphone de la maison des parents a sonné. Rachel était en ligne. Dans un murmure effrayé, elle a supplié son père: « Papa… Viens me chercher, sors-moi de cette prison ! »

Peu de temps après son retour à la maison, Rachel a demandé à ses parents la possibilité d’ouvrir une nouvelle page de sa vie et d’aller à l’étranger pour étudier, où elle pourrait vivre et apprendre dans un séminaire réputé. Elle est déterminée à réhabiliter sa vie et à trouver joie et réconfort dans l’étreinte de son peuple et de sa famille.

Source hassidout.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire