Israël se réjouit de la nomination de Mc Master

0
616

Un expert militaire israélien sur le nouveau conseiller de sécurité nationale des États-Unis, Mc Master: «Le bon homme au bon endroit» pour l’Amérique, et l’État juif…

C’est ce qu’a déclaré un expert militaire israélien a déclaré mardi au site hebdomadaire hebdomadaire NRG, à la suite de la nomination du nouveau conseiller de sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn. 

Le Dr Eitan Shamir, chercheur principal au Centre d’études stratégiques Begin Sadat de l’Université Bar-Ilan, a déclaré que personne ne saurait être «mieux adapté au travail». Shamir a raconté avoir été contacté il y a une dizaine d’années par McMaster, qui avait lu et aimé son livre ‘Transforming Command’ : The Pursuit of Mission Command dans les armées américaine, britannique et israélienne.
« C’est une personne très chaleureuse, » dit Shamir. « La première fois que nous nous sommes rencontrés en personne, il m’a embrassé. Depuis, nous sommes restés en contact, nous nous sommes rendus en Israël et aux États-Unis, et nous avons échangé des courriels. »

Cette chaleur, ajoute Shamir, est aussi celle de McMaster à propos de l’État juif. « Il était plusieurs fois au pays. Il a beaucoup d’amis israéliens, et je me souviens d’un événement au cours duquel il a dit d’Israël que c’est ‘un allié’ qui lutte avec les États-Unis, tout comme le Canada, la Grande-Bretagne et l’Australie ». Cependant, il a ajouté qu’il ne connaissait vraiment les nouvelles positions du conseiller de sécurité nationale américaine sur des questions spécifiquement israéliennes internes.

Shamir a ajouté que la personnalité et l’intelligence de McMaster ont été perceptibles dans ses interactions avec les troupes sous son commandement. « Je l’ai vu… s’intéresser à chacun, les tapoter dans le dos, les connaître. J’ai vu comment ils l’estimaient, voulaient suivre son exemple », a-t-il dit, et il a pu s’en apercevoir lors de la remise des médailles qui ont été décernées à McMaster pour sa participation lors des première et deuxième Guerre du Golfe.

Plus tard, cependant, les promotions que devaient obtenir de McMaster ont été différées, lorsqu’il a publié un livre dans lequel il a critiqué le commandement supérieur de l’armée américaine pendant la guerre de Vietnam. Son dernier poste militaire était le commandant d’une base massive d’entraînement des forces terrestres. À ce titre, il demandait souvent à Shamir de donner des conférences et des séances d’information aux officiers américains.

« C’est une star, » dit Shamir – « une autorité, et l’une des meilleures qu’il y ait ».

Quant à la façon dont McMaster s’occupera de l’objectif du président Donald Trump de « d’éradiquer Daesh de la surface de la terre », Shamir a estimé que son ami ne recommanderait pas d’envoyer soldats américains poser le pied sur le terrain dans le territoire de l’État islamique. « Je suis sûr qu’il en a parlé avec Trump, » dit Shamir. « Bien sûr, c’est la question à un million de dollars. »

Algemeiner

En savoir plus sur http://jforum.fr/israel-se-rejouit-de-la-nomination-de-mc-master.html#BtlU2WIQ7VRt4jwR.99

LIRE  Le chef du FN à Lyon juge un mémorial des enfants juifs exterminés «trop politisé»

Aucun commentaires

Laisser un commentaire