Italie : Appel de fonds pour réparer la grande synagogue de Florence

0
946

Alors que vient d’être inauguré, à Ferrare, un musée dédié à l’histoire des juifs d’Italie, les administrateurs de la grande synagogue de Florence ont lancé un appel afin de réunir les fonds nécessaires pour mener à bien des travaux de restauration du site.

Ce n’est pas la première fois que la grande synagogue de Florence, un bâtiment imposant construit en style italo-mauresque entre 1874 et 1882 pour signifier à tous l’émancipation des Juifs de la ville, a besoin d’être réparée. En août 1944, des soldats allemands (sur le point de battre en retraite) aidés par des fascistes italiens avaient, en effet, placé des explosifs à l’intérieur du bâtiment pour le faire sauter. Alertés, des résistants italiens avaient, heureusement, réussi à désamorcer la plupart de ces explosifs et les dommages avaient été limités. Autre restauration plus proche: celle des dégâts causés lors de la grande crue de l’Arno en 1966.

Aujourd’hui, il s’agit de tout autre chose. En octobre dernier, un touriste espagnol est mort suite à la chute d’un bloc de pierre dans la Basilica Santa Croce de la cité. Du coup, par mesure de précaution, une inspection détaillée de la grande synagogue de Florence a été menée pour s’assurer qu’aucun accident de ce type ne risquait d’y survenir.

Si l’architecte Renzo Funaro, le responsable de « l’Opera del Tempio di Firenze », l’organe qui supervise les réparations, l’entretien et la restauration de la synagogue et d’autres monuments du patrimoine juif de Toscane, a assuré qu’un accident similaire était impossible, il a néanmoins découvert que des morceaux de bois et d’autres matériaux risquaient de se détacher de la célèbre coupole du bâtiment. Et a, donc, recommandé d’y effectuer des travaux.

LIRE  La Gauche Européenne ou le déni de réalité géopolitique

En conséquence, un appel a été lancé pour trouver les 50 000 euros nécessaires pour ces travaux qui devraient débuter quelques jours après la fête de Hanoucca. Pour le moment, la synagogue est ouverte au public et le restera toujours, mais seulement partiellement, pendant les dix jours prévus pour les réparations.

Direction Ferrare, maintenant, où a longtemps vécu une importante communauté juive. Dans une ancienne prison de la ville, a, en effet, été inauguré le Musée National du Judaïsme italien et de la Shoah. Pour le moment, celui-ci présente, jusqu’en septembre prochain, une exposition temporaire intitulée « Les juifs, une histoire italienne: le premier millénaire » dédiée à la présence juive dans le pays du temps des Romains au Moyen-Âge, et ce, en attendant l’achèvement de ce musée et l’installation de son exposition permanente prévus fin 2020.

Source www.actuj.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire