Italie: un député appelé « sioniste » en plein débat au Sénat

0
239

Le député juif italien Emanuele Fiano, membre du parti démocratique de centre-gauche et fils d’un survivant de la Shoah, a été qualifié la semaine dernière de « sioniste » par des députés de droite lors d’un débat au Sénat.

« C’est une affaire sérieuse. S’ils pensent que ce mot constitue une offense, nous sommes fous. C’est une folie de penser qu’être de droite et du côté de l’État d’Israël puisse être considéré comme une insulte, » a-t-il confié à la presse italienne.

L’Italie a définitivement adopté la semaine dernière la création d’une commission parlementaire chargée de lutter contre les phénomènes d’intolérance, de racisme, d’antisémitisme et l’incitation à la haine et à la violence, une mesure portée par la sénatrice à vie et survivante de la Shoah, Liliana Segre.

La création de cette commission spéciale voulue par Liliana Segre (prononcer Segré, ndlr), 89 ans, a été adoptée mercredi lors d’un vote au Sénat par 151 voix pour et 98 abstentions, ces dernières correspondant à des élus issus des partis Forza Italia (centre droit), La Ligue (extrême droite) et Frères d’Italie (extrême droite).

Des élus de La Ligue ont notamment expliqué s’être abstenus parce le texte présenterait, à leurs yeux, des points pouvant porter atteinte à la liberté d’expression.

Composée de 25 parlementaires, la commission « Segre » aura un rôle d’observation, d’étude et de contrôle des actes d’intolérance, de racisme et l’incitation à la haine et à la violence contre des individus ou des groupes sociaux sur la base de critères comme l’ethnie, la religion, l’orientation ou l’identité sexuelle.

(avec agence) – www.i24news.tv

LIRE  A l'UE : Jamais les mollahs d'Iran ne seront vos amis

Aucun commentaires

Laisser un commentaire