La Knesset évoque la question kurde

0
74
Israelis hold up placards, including a portrait of Turkey's Prime Minister Recep Tayyip Erdogan' labeled wanted, during an anti-Turkish protest outside the Turkish embassy in Tel Aviv on July 08, 2010. Protesters waved Kurd flags and chanted slogans in favor of the Kurd people and against, what they call, their depression by Turkey. Photo by Gili Yaari / Flash 90. *** Local Caption *** ???? ?????? ????? ??? ??????? ?????? ?????? ??? ????? ?????? ??? ????? ??? ?????? ??? ??????

La Knesset a été mercredi le cadre d’un débat concernant la politique du gouvernement israélien face à la question des  Kurdes du nord de la Syrie.

Les divers intervenants ont exprimé leur soutien au peuple kurde qui a sacrifié des milliers des siens pour chasser Daech. Ils ont tous également estimé qu’Israël, en tant qu’Etat juif, a une obligation morale de leur venir en aide.

Guidon Saar (Likoud) a suggéré qu’Israël agisse sur le plan politique et diplomatique auprès des Etats-Unis, seule puissance capable de venir en aide aux Kurdes. Il a rappelé qu’une aide israélienne aux Kurdes pourrait avoir des retombées très positives à l’avenir.

Politique « oblige » les intervenants de l’opposition – Tsvi Hauser (Bleu-Blanc) et Elie Avidar (Israël Beiteinou) – ont sévèrement critiqué « l’absence de réaction » du gouvernement, dénonçant une « grave faute morale » de la part d’Israël ou encore « l’absence de condamnation ferme et publique de l’invasion turque ».

La vice-ministre a ensuite réfuté les attaques de l’opposition. Elle a révélé que depuis l’invasion meurtrière de l’armée turque au nord de la Syrie, Israël a reçu de nombreuses sollicitations de la part des Kurdes et leur vient en aide par divers canaux sur le plan politique et humanitaire. Elle n’a pas souhaité en dire davantage sur les modalités de cette aide. Sur ce, la vice-ministre des Affaires étrangères, Tsipi Hotovely, a repondu au nom du gouvernement. Elle aussi a souligné la nécessité de soutenir les Kurdes comme « facteurs de modération dans la région et forces pro-occidentales » ainsi que pour les sacrifices qu’ils ont subi dans leur combat contre l’État islamique en Syrie et en Irak.

LIRE  Syrie, Iran, Chine, Israël : la nouvelle diplomatie américaine de Donald Trump

Tsipi Hotovely a insisté sur le fait qu’Israël reste engagé à venir en aide au peuple kurde.

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire