La mère qui a perdu ses deux enfants dans l’attentat a donné naissance à un garçon

0
241

Nos Sages fixent : « La naissance d’un fils apporte une guérison à toute la famille »…

JDN

Devora Palaï, la mère de famille dont les deux fils ont été assassinés lors de l’attaque à Ramot à Jérusalem le mois dernier et dont le mari a été grièvement blessé, a donné naissance à un fils ce matin. Cela a été annoncé ce matin (mercredi) par l’hôpital Hadassah Mount Scopus. Asher, 8 ans, et Jacob, 5 ans, ont été tués dans l’attentat.

Le père, rav Avraham, a emmené ses quatre enfants avec lui à l’arrêt de bus du quartier Ramot de la capitale en route pour un Chabbath de réjouissance familiale à Bené Brak. Trois enfants étaient avec lui à l’arrêt de bus, deux d’entre eux – Ya’akov et Asher – ont été tués et un autre enfant a été légèrement blessé. Le quatrième garçon a été sauvé après s’être retrouvé coincé dans la voiture de son père garée près de l’arrêt de bus.

Lundi de cette semaine, le rav Avraham, qui a été grièvement blessé lors de l’attaque, est venu pour la première fois sur la tombe de ses enfants et a déclaré : « Je tiens à vous remercier pour chaque fois que j’étudiais avec vous, j’en sortais renforcé. Quelle joie vous aviez à étudier. »

Il a également dit sur les tombes de ses fils en larmes : « Je remercie le Saint, béni soit-Il, qui nous vous a donnés, vous aviez la douceur, la joie de vivre et un cœur pur et saint. C’est l’occasion de remercier tous le peuple d’Israël pour les grandes prières. » Devorah Palaï, la mère des victimes, a raconté le moment où Avraham s’est réveillé : « Nous avons eu très peur de ce moment, mais nous pouvons dire qu’il s’est passé relativement paisiblement. Il a immédiatement prononcé la bénédiction à dire dans de telles circonstances, a demandé une chemise pour la déchirer (et non point le pyjama de l’hôpital) et a dit qu’il devait s’asseoir pour la semaine de deuil. Il était très peiné et bien sûr, il a commencé à pleurer et a lentement compris la réalité ».

Le rav Palaï, qui a perdu ses deux fils dans l’attaque, a subi plusieurs interventions chirurgicales alors qu’il était soigné à Hadassah Ein Kerem, et a été soigné dans l’unité de soins intensifs puis dans le service de chirurgie.

En quittant l’équipe médicale d’Ein Kerem, Palaï les a remerciés pour le long chemin parcouru et le traitement intensif qui lui permet maintenant d’entamer le chemin de la rééducation. « Bénissez tous les responsables, qui se sont occupés de moi et m’ont traité avec dévotion dès mon arrivée à Hadassah, dans l’unité de soins intensifs et le service de chirurgie. Je remercie tout le monde de m’avoir accompagné dans les moments difficiles », a-t-il déclaré.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire