La vice-présidente du Parlement européen : « Cultiver et protéger la vie juive en Europe est une priorité essentielle pour la Communauté européenne »

0
92

La vice-présidente du Parlement européen à la Conférence rabbinique européenne qui s’est tenue à Munich : « Cultiver et protéger la vie juive en Europe est une priorité essentielle pour la Communauté européenne »
________________________________________________________________________

Lors d’une session spéciale sur les droits religieux avec de hautes institutions de l’UE et des organismes internationaux, le président de la conférence, le rav Goldschmidt, a déclaré que « les communautés qui réussissent dans le monde sont créées par des esprits et non par des bâtiments physiques » * Leçons spéciales de Tora de l’invité de la conférence, le rav Weiss et le Rosh Yeshivat Merkaz rabbi Shapira * Vice-président du parti Yahadouth haTora à la Knesset, Ya’akov Asher : « L’assimilation est un désastre pour le peuple juif, il faut agir contre autant que possible . »

________________________________________________________________________

« Les temps difficiles et terribles qui ont frappé l’humanité dans son ensemble et le peuple juif, et en particulier ces dernières années, ont prouvé au monde entier que les communautés qui réussissent dans le monde sont formées par des dirigeants spirituels qui travaillent sans relâche pour les autres avec dévotion et pas par des bâtiments physiques. » Le rav Pinchas Goldschmidt lors d’une session spéciale sur le thème de la Che’hita et de la formation avec des hauts responsables des institutions de l’Union européenne et des organismes internationaux tenue dans le cadre de la 12e Conférence à Munich, Allemagne :
«Nous avons vu nos communautés qui se sont presque désintégrées après le corona et après la guerre et sans le leadership des rabbins, les chefs des communautés n’auraient pas pu avoir un renouveau. Le leadership européen doit donner au leadership rabbinique les outils nécessaires pour cultiver, protéger et préserver les communautés et les droits fondamentaux du peuple juif. Une déclaration de « liberté de religion » ne peut pas nous « éduquer » sur la façon de garder les commandements de la religion. Seule notre capacité à garder les commandements de la religion comme la halakha qui nous est donnée de génération en génération assurera la liberté de religion. »

Lors de la session extraordinaire, la vice-présidente du Parlement européen a déclaré que «les institutions de l’UE ont été créées pour protéger et maintenir une Europe unie et tolérante et en particulier pour défendre résolument les droits des minorités. Mme Nicola Beer, qui fait office d’envoyée spéciale pour lutter contre la discrimination religieuse et l’antisémitisme, a déclaré que le devoir de l’Europe envers les institutions de l’UE et l’ensemble du peuple porte cette responsabilité – cultiver et protéger la vie juive en Europe est d’abord essentiel pour le Communauté européenne. Nous ne devons accepter aucune initiative contre les préceptes religieux des Juifs. »

M. Daniel Holtgen, porte-parole du Conseil de l’Europe et représentant spécial du Conseil de l’Europe pour la lutte contre l’antisémitisme et les crimes contre l’inimitié et l’intolérance religieuses, a déclaré lors de la session que l’Europe devient malheureusement de plus en plus laïque en raison de l’ignorance. Nous devons faire face à cette ignorance et à l’idéologie créée dans ses fourrés contre la liberté de religion par le biais de l’éducation et d’une guerre cohérente et déterminée afin de permettre une vie juive normative. »

Coordinatrice au nom de la Commission européenne pour combattre l’antisémitisme et promouvoir la vie juive en Europe  »Combattre l’antisémitisme et cultiver la vie juive », Mme Katrina von Schnirbein a également déclaré que l’éducation est sans aucun doute la clé pour mieux protéger les pratiques religieuses en Europe. Mme von Schnirbein a déclaré que l’abattage casher est extrêmement humain et que le peuple juif a toujours été très préoccupé par le bien-être des animaux. Il faut expliquer et sensibiliser les gens à cela. »

L’envoyé spécial pour la liberté religieuse au nom du ministère des droits de l’homme de l’ONU, M. Ahmad Shahid, a déclaré qu’« il ne suffit pas de parler des droits religieux – la liberté de religion doit exprimer les droits religieux des communautés juives et lutter pour la communauté juive de peur que ses droits ne soient violés. »

Les discussions se sont poursuivies lors de la 12e conférence hier avec la participation de centaines de rabbins qui ont entendu des cours et des conférences et ont participé à des dizaines d’ateliers professionnels. Le rav Asher Weiss a abordé le sujet de ‘La connaissance scientifique et la loyauté des médecins dans Halakha’.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire