L’Allemand qui a voulu « réparer » le crime de son pays.

0
299

La semaine dernière est décédé en Israël Gunther Gottschalk, âgé de 79 ans. Comme son nom l’indique, il était allemand. Originaire d’une famille protestante pratiquante, il était bébé lorsqu’avait éclaté la Seconde guerre mondiale. En grandissant, Gunther avait appris ce qu’avait été la guerre et que son père, soldat de la Wehrmacht, était mort sur le front de l’Est lors de la bataille de Stalingrad, mais rien sur la Shoah.

C’est en lisant un livre sur l’Exodus qu’il commença à découvrir ce que son peuple avait fait aux Juifs. C’est là qu’il pris la décision de se rapprocher du peuple juif pour « réparer » le crime commis pas son pays. Il se rendit à plusieurs reprises en Israël et en 1968, il décida de s’y installer. « Le peuple allemand a fait tant de mal au peuple juif mais moi j’ai voulu être en Israël pour les aider », expliquait-il à ceux qui l’interrogeaient.

Avec des amis allemands, il créa le village de Kfar Tikva, dans la vallé de Yezreel et aida à la fondation d’une maison de repos pour rescapés de la Shoah à Shavei Tzion.

En lisant des ouvrages chrétiens, il réalisa le rôle majeur de l’Eglise dans l’enseignement et la propagation de l’antisémitisme durant des siècles et décida de quitter sa foi mais sans toutefois se convertir au judaïsme, car il disait « ne pas mériter d’entrer dans le peuple juif »! C’est après sa rencontre avec le rav Ouri Cherki que Gunther Gottschalk accepta de se définir comme « Fils de Noé ».

Il s’installa au moshav Migdal, près du lac de Tibériade pour entamer une nouvelle phase de sa vie et continuer à aider les autres autant qu’il pouvait.

LIRE  Trump estime qu'il "serait élu à 98%" en Israël s'il se présentait (média)

Gunther Gottschalk était marié à une allemande non juive mais tous leurs enfants se sont convertis au judaïsme et il laisse après lui 38 petits-enfants juifs et israéliens observants, concrétisant ainsi son plus grand rêve et ayant « rempli son contrat avec D.ieu », comme il aimait à dire.

Photo sans crédit

Source Lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire