L’ambassadeur David Friedman fulmine contre l’Autorité Palestinienne

0
523
New American ambassador to Israel, David M. Friedman, visits the Western Wall in Jerusalem's Old City, on May 15, 2017.

Lors d’une interview accordée au Jerusalem Post, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman a dit « sans gants » ce qu’il pensait de la réaction de l’Autorité Palestinienne à la déclaration du président Donald Trump sur Jérusalem: « Cette réaction était moche, provocatrice et antisémite ». Il a rappelé que lors de son discours, le président américain n’avait pas pris position quant au statut final de Jérusalem, ce qui fait que la réaction de l’AP a été « émotionnelle et surfaite ».

L’ambassadeur a également critiqué la prise de position extrême de Mahmoud Abbas qui a exclu désormais les Etats-Unis de toute implication dans un processus de « paix »: « Il ne peut y avoir et il n’y aura pas de négociations entre Israël et les Palestiniens sans implication des Etats-Unis et Israël n’acceptera jamais de négocier sous les auspices d’un autre pays », a assuré David Friedman.

Quant à la déclaration du président américain, David Friedman a affirmé que Donald Trump restera dans l’histoire comme l’un des grands amis d’Israël qu’il y ait eu à la Maison-Blanche. Il a appelé à « saluer le courage et la clarté morale manifestés par le président, seul contre les nations du monde, concernant la centralité de Jérusalem pour l’Etat d’Israël et le peuple juif ».

Ces propos traduisent l’irritation du président américain envers Mahmoud Abbas et sa clique. Ils dénotent aussi une nouvelle fois du changement radical – et bienvenu – de ton et de politique entre l’Administration Trump et celle de Barack Obama et John Kerry qui pointait régulièrement Israël comme étant responsable de l’impasse du processus de « paix » israélo-palestinien.

Source www.lphinfo.com

LIRE  Nucléaire iranien : la coalition contre l’Iran prend corps

Aucun commentaires

Laisser un commentaire