L’Argentine compte reconnaître le Hezbollah comme organisation terroriste

0
211

Le président de l’Argentine a adopté mercredi en fin de journée un décret visant à classer le Hezbollah libanais entant qu’organisation terroriste.

Une décision prise quelques heures avant le début d’une cérémonie israélienne commémorant l’attentat de l’AMIA, qui avait pulvérisé l’immeuble abritant les institutions juives d’Argentine et tué 85 personnes le 18 juillet 1994.

« La justice n’a toujours pas été faite. Ni pour les victimes, ni pour leurs familles, ni pour la société argentine dans son ensemble. Mais aujourd’hui, avec ce nouveau pas en avant, je pense que nous devrions être reconnaissants envers le président argentin », indique Carole Nuriel, directrice d’ADL Israël, à i24NEWS.

Cependant, pour Ilan Sztulman, ancien ambassadeur d’Israël en Argentine, ce décret est loin de suffire.

« Les actions en justice qu’il [le président] pourrait prendre à l’encontre du Hezbollah restent une zone d’ombre. Les autorités argentines ne savent pas encore comment cela peut fonctionner », explique-t-il.

Avec sa décision historique, Mauricio Macri fait office de précurseur en Amérique du sud : si son décret est rapidement mis en œuvre, le président argentin et son équipe de conseillers en sécurité pourraient passer une étape jusqu’à aujourd’hui considérée comme politiquement impossible sur le continent latino-américain.

LIRE  Un bébé de 2 ans et une fillette de 4 ans tués dans un incendie à Beitar Illit

Aucun commentaires

Laisser un commentaire