Le Brésil dit ne pas penser « pour le moment » déménager son ambassade à Jérusalem

0
316

Le président par intérim du Brésil, Hamilton Mourao, a affirmé lundi que « pour le moment », le gouvernement ne prévoyait pas un transfert de son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, une déclaration qui illustre une certaine confusion au sein du pouvoir sur ce dossier.

Le général Hamilton Mourao – qui occupe habituellement la fonction de vice-président – remplace provisoirement le chef de l’Etat, Jair Bolsonaro, qui a subi lundi une longue intervention chirurgicale pour retirer la poche de colostomie qu’il portait depuis l’attentat à l’arme blanche dont il a été victime le 6 septembre 2018.

M. Mourao a tenu ces propos devant le chef de la mission diplomatique palestinienne au Brésil, Ibrahim Alzeben.

« La réponse que je leur ai donnée est une réponse d’Etat, n’est-ce pas ? Pour le moment, l’Etat brésilien ne pense à aucun transfert d’ambassade », a dit M. Mourao à la presse en faisant part de son entretien avec le diplomate palestinien.

Fernando FRAZAO (AGENCIA BRASIL/AFP/File)Israel’s Prime Minister Benjamin Netanyahu (right) is in Brazil for talks with far-right president-elect Jair Bolsonaro, who is to be sworn-in in a ceremony in Brasilia on January 1, 2019
Fernando FRAZAO (AGENCIA BRASIL/AFP/File)

Cependant, le président Bolsonaro avait annoncé en novembre, au lendemain de son élection, qu’il comptait transférer l’ambassade brésilienne à Jérusalem, suivant l’exemple du président Donald Trump qui a transféré à Jérusalem l’ambassade des Etats-Unis en mai 2018.

Son annonce avait suscité des objections y compris parmi certains de ses alliés. M. Bolsonaro avait alors semblé faire marche arrière, déclarant que le transfert « n’avait pas encore été décidé ».

Mais en janvier, dans une interview à la chaîne SBT, il revenait sur ses propos pour assurer: « Comme l’a dit le Premier ministre israélien, la décision est prise, il ne reste qu’à déterminer quand elle sera mise en application.« 

LIRE  L'Autriche se souvient de son annexion par Hitler, il y a 80 ans

Jusqu’à présent, le Brésil suivait la ligne de la plus grande partie de la communauté internationale, qui veut que le statut final de Jérusalem soit négocié par les deux parties et que les ambassades ne s’y installent pas tant qu’un accord n’aura pas été trouvé.

Dans le même temps, les sauveteurs israéliens sont arrivés au Brésil et ont apporté leur aide aux pompiers brésiliens suite à la rupture d’un barrage dans le sud-est du pays qui a déjà fait des dizaines de morts et des centaines de disparus.

L’armée a indiqué que 130 soldats allaient participer à l’opération humanitaire et a expliqué avoir évalué les deux missions principales de cette opération: localiser et secourir les personne disparues, selon un communiqué.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire