Le Chili déclare le mouvement BDS illégal.

0
486

Au tour du Chili de déclarer le mouvement BDS illégal : plus aucune ville du pays n’aura le droit d’adhérer au mouvement.

Publié en décembre 2018 dans The Jerusalem Post sous le titre « BDS DECLARED ILLEGAL FOR ALL CITIES IN CHILE ». La décision du Contrôleur national fait suite à des plaintes de Shai Agosin Weisz, président de la communauté juive chilienne, ainsi que de la communauté chilienne en Israël, au sujet de la décision de la municipalité de Valdivia d’interdire à la ville de signer des contrats avec toute société liée à Israël.

Valdivia avait appelé à l’expulsion de l’Ambassadeur d’Israël au Chili et s’était déclarée être « la première municipalité d’Amérique latine libérée de l’apartheid israélien ». La décision de cette municipalité accusait Israël de nettoyage ethnique et de confiscation de terres palestiniennes.
Les plaignants ont déclaré que l’interdiction violait l’égalité devant la loi ainsi que la discrimination en matière économique. Selon certaines informations, le Chili hébergerait la plus grande communauté de la diaspora palestinienne en dehors du Moyen-Orient, soient 500 000 personnes. Selon le Congrès juif mondial, 18 000 personnes s’identifient comme juives au Chili.
Le Chili est un étroit couloir de terre qui s’étend le long de la côte ouest de l’Amérique du Sud. Le littoral de ce pays suit la côte de l’océan Pacifique sur plus de 6 000 km. Santiago, sa capitale, est assise dans une vallée, entre la cordillère des Andes et la cordillère de la Costa. Sur la place principale de la ville, Plaza de Armas, se tiennent une cathédrale néo-classique et le Musée national d’histoire. L’immense parc métropolitain possède des piscines, un jardin botanique et un zoo.
LIRE  Gaza: Reuters prête au pape des mots qu’il n’a pas dits

Aucun commentaires

Laisser un commentaire