Le compte d’un journal juif bloqué par Twitter

0
61

Seul journal juif de langue allemande, le «Jüdische Allgemeine» a vu son compte Twitter bloqué lundi, après la publication d’une interview de l’ambassadeur d’Israël en Allemagne critique envers le parti d’extrême droite AfD. Les algorithmes de Twitter sont sous le feu des reproches

«Vous avez contrevenu aux règles sur la publication d’informations trompeuses dans le cadre d’une élection…» L’hebdomadaire Jüdische Allgemeine, seul journal juif de langue allemande, publiait lundi sur son site électronique la capture d’écran de ce message reçu de Twitter, pour justifier un blocage de douze heures du compte du magazine. A la veille des élections européennes, l’affaire relance en Allemagne un vieux débat autour de la politique de censure du réseau social californien.

Petit retour en arrière. Dimanche matin, l’agence de presse allemande DPA publie une interview de l’ambassadeur d’Israël en Allemagne, Jeremy Issacharoff. Le diplomate déclare notamment «éviter tout contact avec le parti d’extrême droite AfD à cause de sa position sur l’Holocauste».

«Twitter tolère les tweets de haine antisémites»

Dans la journée de dimanche, l’hebdomadaire juif reprend l’interview sur son compte Twitter. Lundi matin, le compte du Jüdische Allgemeine est bloqué, pendant plus de douze heures. «Que Twitter tolère les tweets de haine antisémites mais bloque des informations diffusées par le seul magazine juif d’Allemagne est pour nous totalement incompréhensible», s’insurge Philipp Peyman Engel, responsable des contenus en ligne de la rédaction, en s’interrogeant sur les raisons de la «censure».

Twitter, déjà sous le feu des critiques, a opté pour le profil bas. «La priorité de Twitter est d’améliorer la qualité du dialogue. En tentant de parvenir à cet objectif, il nous arrive de faire des erreurs en voulant imposer nos règles. Nous remercions nos utilisateurs pour la patience dont ils font preuve dans ce genre de situation.»

LIRE  Pratiques "nazies" : Erdogan a "dépassé une limite" (Berlin)

Des manoeuvres de l’AfD

Twitter se garde bien de revenir sur les accusations d’«overblockling» ou de sur-censure lancées contre lui. Le blocage du compte de la Jüdische Allgemeine aurait été provoqué de façon automatique par l’algorithme de Twitter, à la suite d’une avalanche de plaintes contre l’hebdomadaire orchestrée par l’AfD. «Cette action pourrait bien avoir été provoquée par l’adversaire politique du compte bloqué», s’inquiète le quotidien Süddeutsche Zeitung, rappelant que deux élus du Parti social démocrate avaient auparavant été bloqués de la même façon à la suite de tweets critiques à l’encontre de l’AfD. Le jeune parti d’extrême droite maîtrise parfaitement les médias sociaux et est particulièrement actif sur la Toile.

La question de la censure sur les médias sociaux sera abordée mercredi en commission «agenda numérique» du Bundestag. Les députés, qui ont invité Twitter, doutent toutefois que le géant américain communique sur son algorithme.

Source www.letemps.ch

Aucun commentaires

Laisser un commentaire