Le dernier tumulte : Israël va-t-il oui ou non livrer des armes aux Palestiniens ?

0
29

Les informations sur la vente d’armes et de véhicules militaires transférés avec l’approbation israélienne à l’Autorité palestinienne ont provoqué un grand tollé parmi les membres de la coalition. Le Département d’État américain a nié ces allégations. Tsahal et les Forces de défense israéliennes affirment qu’aucune arme n’a été transférée à l’Autorité palestinienne.

Be’hadré ‘Harédim – Israël Lefkowitz

La nouvelle d’une vente d’armes et de véhicules militaires transférés à l’Autorité palestinienne avec l’approbation d’Israël ont provoqué un grand tollé parmi les membres du gouvernement et de la coalition. L’équipement aurait été transféré ces derniers jours depuis les bases de l’armée américaine en Jordanie vers l’Autorité palestinienne, et aurait traversé le passage d’Allenby avec l’approbation totale d’Israël.

Selon les responsables de la sécurité palestinienne, la cargaison comprenait pas moins de 1.500 armes, dont certaines étaient des fusils M-16 à guidage laser et d’autres des Kalachnikov, a rapporté Doron Kadosh dans GALATZ.

Selon ce rapport, Israël a posé plusieurs conditions pour que les autorités puissent utiliser cette arme :
1. Il ne peut être utilisé que pour des activités antiterroristes (recherchées par le Hamas et le Jihad islamique) et non contre des délinquants criminels.
2. L’arme ne sera entre les mains que de certains mécanismes de sécurité (sécurité générale, contre-espionnage et police)

Les responsables de la sécurité israélienne ont déclaré qu’il s’agissait d’une étape dans une série d’autres supplémentaires envisagées en faveur de l’Autorité palestinienne. La poursuite des démarches est conditionnée à deux choses : la présentation des réalisations opérationnelles de l’AP principalement à Jénine et le retour officiel de la coordination sécuritaire qui a pris fin dans un communiqué d’Abou Mazen au début de l’année.

Le commentateur militaire Yossi Yehoshua du Yedioth Ahronoth a rapporté que Tsahal, Matafash et le ministère de la Défense affirment qu’aucune arme n’a été transférée à l’Autorité palestinienne et que cette affaire n’a pas été confirmée. Des véhicules blindés ont également été déplacés. Concernant Gaza, s’il y a la paix, ce qui n’est pas le cas pour le moment, alors des concessions civiles de la part d’Israël sont attendues à l’avenir, et ce n’est pas une mauvaise décision.

Yaron Avraham a rapporté qu' »il est certainement clair qu’Israël a approuvé le transfert de véhicules blindés à l’Autorité palestinienne – qui ont été transférés depuis la Jordanie, avec un financement américain ». Amit Segal a rapporté que le bureau du Premier ministre affirme : « Ce sont des vestiges d’une décision datant de l’époque de Bennett. » Il a noté que Bennett avait cessé d’exercer ses fonctions de Premier ministre il y a un an et deux mois. Les véhicules blindés sont arrivés la semaine dernière via le passage Allenby.

Au nom de la porte-parole de l’Unité de coordination des actions gouvernementales dans les territoires (MatPash), il a été déclaré : « Il n’y a pas de base pour les différentes publications sur le sujet. Nous préciserons qu’aucune arme n’a été transférée à l’Autorité palestinienne au cours de l’année écoulée. »

Au nom du ministre de la Défense, il a été déclaré : « Contrairement à la fausse présentation qui ressort des différents rapports, depuis l’entrée en fonction du ministre de la Défense Yoav Galant, le transfert d’armes meurtrières ou d’armes à l’Autorité palestinienne n’a pas été approuvé. Présenter les choses d’une manière différente est faux et constitue une offense à la vérité. »

Le Département d’État américain a publié la déclaration suivante publiée sur le site Internet du Times of Israel : « En règle générale, nous ne commentons pas des transferts spécifiques. Cependant, nous pouvons dire que l’assistance américaine en matière de sécurité à l’Autorité palestinienne n’inclut pas la fourniture d’armes ou des munitions aux forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ».

« Nous réitérons notre engagement continu à coopérer avec l’Autorité palestinienne, en coordination avec le gouvernement israélien, pour améliorer la situation sécuritaire en Cisjordanie », indique le communiqué. « Nous restons très préoccupés par l’augmentation des niveaux de violence en Cisjordanie au cours de l’année écoulée et réaffirmons notre point de vue selon lequel les Palestiniens comme les Israéliens méritent de jouir de la liberté, de la prospérité et de la sécurité. »

« Nous continuons d’exhorter Israël et les forces de sécurité palestiniennes à travailler ensemble pour améliorer la situation en Cisjordanie », a déclaré le Département d’Etat.

Netanyahou lui-même a dénoncé ce fake news ce matin, le déclarant totalement faux.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire