Le frère de l’opposant aux vaccins : « Ayez pitié de vos proches, allez vous faire vacciner ! »

2
163

Après la mort de son frère, un opposant célèbre aux vaccins et au label vert, Avi Shahulian a commencé à participer à la campagne du ministère de la Santé et à appeler les gens à sortir se faire vacciner : « Ayez pitié de vos proches, ils ne méritent pas de vivre ce que j’ai vécu, allez vous faire vacciner ! »

Le frère de l’opposant au vaccin ‘Hai Shahulian – décédé il y a environ un mois après avoir contracté le virus corona, et était bien connu dans la communauté des opposants au vaccin comme l’organisateur de manifestations contre la marque verte, l’obligation de porter des masques et des vaccins, prend part à la campagne en faveur du vaccin !

Dans la vidéo dans le cadre d’une campagne sur les réseaux qui a fait surface ces derniers jours, le frère, Avi Shahulian, est entendu dire avec douleur : « Nous aurions pu le sauver, si nous l’avions persuadé d’aller se faire vacciner. »

Le frère Avi a déclaré à propos de son défunt frère qu’il était un adversaire très actif des vaccins sur le terrain et sur les réseaux sociaux. « Dans un monde nouveau, un monde avancé où chacun peut dire ce qu’il veut, la main sur le clavier est libre de faire ce qu’elle veut ».

Il a ajouté que les distributeurs de fake news « sont des personnes qui entrainent les gens à leur mort ». Et d’ajouter avec douleur : « Je le vois comme l’une des victimes superflues. Je sens mon âme se brûler. »

A la fin de la vidéo publiée par le ministère de la Santé, mon père a dit : « Ayez pitié de vos proches, ne les laissez pas vivre ce que j’ai vécu. Allez vous faire vacciner. »

LIRE  La nuit tombe sur les Etats-Unis

Comme vous vous en souvenez peut-être, après la mort de ‘Hai, ses amis du groupe opposé aux vaccins, et à la carte verte, olnt accusé l’Etat de l’avoir assassiné…

2 Commentaires

  1. Le dissident Haï Shoulian a-t-il été éliminé par le système ?
    Le jeudi 26 aoît, cet homme, qui avec abnégation a voulu ouvrir les yeux de ses concitoyens, et luttait contre la propagande de Pfizer et de ses vassaux, les intimant à refuser de servir de cobayes aux expériences qui officiellement se poursuivront jusqu’en 2023, a été arrêté par la police au Kikar Sion, à Jérusalem.
    Huit jours après, il a été hospitalisé. Il a envoyé un appel de son lit d’hôpital, où il raconte qu’il a été maltraité par la police et les soupçonne de l’avoir empoisonné. Il a été diagnostiqué positif au corona.
    Je suggère de lire mon article qui porte ce titre (le dissident etc.) sur mon blog Vu-sous-cet-angle.

Laisser un commentaire