Le gouvernement français critique l’antisémitisme

0
726

Il n’est certainement pas inutile de rappeler que, face à des périodes de tension telles que nous en connaissons actuellement, le judaïsme préconise l’autocritique : en quoi nous sommes-nous éloignés du bon chemin tracé par la Tora ? Pourquoi en sommes-nous là ? C’est bien le message de la Tora (voir les « Tokha’hoth » de Be’houqothaï et de Ki Thavo), repris par tant de prophètes et explicité par tant d’enseignements de nos Sages.

Toutefois, bien entendu, quand des responsables du gouvernement s’opposent ouvertement aux manifestations d’antisémitisme dans leur pays, on ne peut qu’apprécier. Souvenons-nous du gouvernement de Vichy, voici quelques décennies seulement…

Lors de la rencontre annuelle organisée par le CRIF, Manuel Valls a parlé de « terrorisme islamiste ». Il a déclaré : « Il y a l’antisémitisme et il y a l’antisionisme, c’est-à-dire, tout simplement, le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël. » On a ajouté que François Hollande, absent à cette rencontre, n’aurait pas employé de tels termes…

Le président du CRIF, pour sa part, a attiré à Europe 1 l’attention sur le fait que les enfants juifs évitent l’école publique : « De mon temps, nous allions tous à l’école laïque. Aujourd’hui, il n’y a plus qu’un tiers des enfants juifs qui suivent encore cette attitude. Les deux autres tiers vont dans des établissements privés, payants, juifs ou chrétiens », a-t-il expliqué. Ces chiffres sont plausibles, mais difficilement vérifiables en l’absence de statistiques ethniques ou religieuses sur les élèves à l’Education nationale. On ne connaît qu’un chiffre : celui des établissements scolaires confessionnels gérés par la première minorité juive d’Europe (évaluée à un demi-million de membres), qui scolarisent environ 30 000 élèves.

« C’est un choix de crainte : les enfants juifs, pas dans toutes les écoles, mais dans de très nombreuses, sont battus, insultés du fait de leur religion. Et ça, c’est un phénomène nouveau », a poursuivi le président du CRIF.

th

Que dire ? Pour notre part, nous ne regrettons pas tellement cet accroissement du nombre d’enfants juifs dans les écoles privées – quand elles sont juives…

LIRE  Michaël Ben Ari disqualifié !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire