Le ministre demande d’appliquer la loi sur les crimes des nazis et de leurs collaborateurs aux assassins du Hamas

0
189

Le ministre de l’Énergie et des Infrastructures et membre du cabinet politique et de sécurité Israel Katz s’est adressé ce soir au ministre de la Justice Yariv Levin afin de promouvoir immédiatement la création d’un tribunal militaire spécial qui appliquerait la loi sur les crimes des nazis et leurs complices des meurtriers du Hamas qui ont participé à l’attaque.

JDN – Benjamin Berger

Le ministre de l’Énergie et des Infrastructures et membre du Cabinet politique et de sécurité Israel Katz s’est adressé ce soir (mardi) au ministre de la Justice Yariv Levin dans le but de promouvoir immédiatement la création d’un tribunal militaire spécial qui appliquerait la loi sur les crimes des nazis et de leurs complices aux assassins du Hamas qui ont participé à l’attaque contre l’État d’Israël le 7 octobre.

« En tant que fils de survivants de l’Holocauste, je crois de tout mon cœur que cette comparaison n’est pas tirée par les cheveux, puisque les actions des vils criminels du Hamas ne sont pas moins graves que celles des nazis, que leur nom soit effacé », a écrit le ministre Katz – et a appelé le ministre de la Justice Levin « à avancer le plus rapidement possible vers la création d’un tribunal spécial qui traitera ces affaires de la manière la plus rapide et la plus efficace ».

Aujourd’hui, la loi relative aux poursuites contre les nazis et leurs collaborateurs établit une applicabilité pénale rétroactive pour les crimes commis pendant la Shoah. Le ministre Katz souhaite créer un tribunal militaire spécial, basé sur le modèle existant aux États-Unis, et appliquer la loi également aux assassins du Hamas qui ont participé à l’attentat du 7 octobre.

La loi prévoit notamment l’application de la peine de mort aux meurtriers du Hamas, permettra aux citoyens d’être jugés pour trahison et aide au terrorisme et refusera la citoyenneté aux partisans des organisations terroristes, dont le Hamas.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire