Le plus grand séder de Pessa’h au monde : Nepal vs Thailande

0
356

Pour les Juifs voyageant à travers l’Asie du Sud-Est pendant les vacances de Pessa’h (la Pâque juive), trouver un endroit pour passer le séder (le repas traditionnel de la Pâque) peut être un peu difficile.

L’Inde, le Népal, la Thaïlande et d’autres pays d’Asie du Sud-Est sont des destinations touristiques populaires pour les Israéliens, dont beaucoup viennent de terminer leur service militaire.

Pour répondre aux besoins de ces Israéliens, ‘Habad organise chaque année des séders locaux qui attirent des centaines, voire des milliers de participants.

Préparation pour le Seder de la Pâque à Chiang Mai, en Thaïlande.

Préparation pour le Seder de la Pâque à Chiang Mai, en Thaïlande.

Selon le site Web de Chabad, le seder de l’an dernier à Katmandou, au Népal, a accueilli environ 2 000 invités. Cependant, cette année, le seder prévu sur l’île thaïlandaise de Koh Samui pourrait attirer jusqu’à 3.000 participants.

Le rabbin Mendel Goldshmid, qui avec son épouse Sara est co-directeur de l’organisation Koh Samui Chabad-Lubavitch, a déclaré qu’ils envisageaient même d’organiser un seder séparé en anglais, en plus du seder déjà important en hébreu.

Que ce soit à Katmandou, à Bangkok ou dans les innombrables autres endroits du monde où d’importants Seders publics sont organisés par les émissaires du mouvement, l’objectif est le même : « Accroître la participation, l’éducation et l’unité des juifs », a déclaré Rabbi Yosef Chaim Kantor, le grand rabbin de Thaïlande et l’envoyé principal Chabad-Lubavitch, qui tient lui-même un grand Seder communautaire pour anglophones à Bangkok.

Le rabbin Nechemya Wilhelm, qui dirige depuis 24 ans le centre du voyageur Chabad à Bangkok avec son épouse Nechami, reste émerveillé par l'expérience du Seder en communauté.

Le rabbin Nechemya Wilhelm, qui dirige depuis 24 ans le centre du voyageur Chabad à Bangkok avec son épouse Nechami, reste émerveillé par l’expérience du Seder en communauté.

En dehors de Bangkok, en plus de Koh Samui, de grands seders publics sont prévus cette année à Chiang Mai, Phuket, au Laos voisin, sous la direction de la Thaïlande, et à Pai, ville thaïlandaise ajoutée pour la première fois cette année.

LIRE  Donald Trump sanctionne le Pakistan

La quantité de denrées alimentaires seule est stupéfiante. Pour accueillir le nombre prévu d’invités dans toute la Thaïlande, environ 415 serveurs serviront environ 7 416 portions de poulet, 7 362 portions de bœuf, 7 353 portions de saumon, 2 220 bouteilles de vin, 3 210 kilogrammes de matzah et 4 056 kilogrammes de salades, explique le rabbin Goldberg.

Les étapes de préparation pour les Seders sont également massives, impliquant une flotte de chariots élévateurs à fourche, l’entreposage, la production alimentaire de haute technologie, les horaires de livraisons, la construction de tentes, les travaux électriques et la planification et la coordination exhaustive qui vont de pair avec ces fournitures massives.

Les Seders népalais ont non seulement ouvert la voie à la pratique du judaïsme dans des endroits reculés, mais ils ont aussi donné le ton à une nouvelle forme de sensibilisation et d’éducation juive dans la région et ailleurs. Ils mènent à la création de douzaines de nouveaux centres Chabad permanents, de la Thaïlande à l’Amérique du Sud en passant par l’Australie et au-delà, centrés sur les besoins matériels et spirituels des randonneurs et autres touristes et hommes d’affaires qui visitent des endroits éloignés de chez eux.

Source : Jpost – chabad.org

www1.alliancefr.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire