Le Train Bleu porte plainte après la « quenelle » de ses salariés

0
126

POLÉMIQUE – La direction n’aura pas tardé à réagir. Ce week-end, une photo montrant des salariés du célèbre restaurant parisien « Le Train Bleu », que les visiteurs en provenance du sud de la France peuvent admirer en arrivant à la Gare de Lyon, effectuer une quenelle a été exhumée et a littéralement enflammé les réseaux sociaux.

Twitter, Facebook, Trip Advisor… Le restaurant s’est attiré les foudres de nombreux internautes, dénonçant le personnel photographié en train d’effectuer ce geste popularisé par le polémiste Dieudonné, et dont la connotation antisémite ne fait guère de doutes. Dans la section « Avis » de la page Facebook du restaurant, les commentaires incendiaires se sont multipliés.

CAPTURE TRIP ADVISOR
Message laissé sur la page Trip Advisor du restaurant.

 

Sur ses différents supports numériques, la société SSP, qui gère l’établissement, a rapidement réagi après avoir découvert « avec effarement » ce cliché. « La société est évidement étrangère à cette publication qu’elle condamne de la manière la plus ferme », indique le communiqué, précisant que cette « photographie date visiblement de plusieurs années » et que « l »entreprise ignore tout des conditions dans lesquelles elle a été prise, puis diffusée ».

« Notre groupe est tout entier dédié à faire partager par le plus grand nombre la gastronomie française, ses saveurs et son savoir-faire. Comme le soulignait il y a quelques jours Bernard Pivot, la quenelle est un plat qui fait partie du patrimoine de la gastronomie lyonnaise dont le nom a été dénaturé par ce geste en forme de salut nazi inversé, devenu un signe de ralliement dont nous n’ignorons ni la gravité ni la signification antisémite avérée », poursuit SSP, qui a « décidé de porter plainte auprès du procureur de la République ».

« Ceux des personnes figurant sur la photographie qui font encore partie de ses effectifs seront convoqués dans les plus brefs délais et le cas échéant sanctionnés de manière exemplaire », indique encore le communiqué, précisant que la société se tient à la disposition de la justice « l’identification de toutes les personnes qui se sont adonnés à un geste haineux ».

Source www.huffingtonpost.fr

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire