« L’Europe est devenue un Israël à grande échelle sans la résolution des Israéliens à faire front »

0
673

L’intellectuel français Pascal Bruckner a dénoncé mercredi le manque de détermination des Européens à lutter contre le terrorisme islamique.

« L’attentat de Manchester, c’est l’horreur qui bégaye. Car l’abomination a cessé de nous surprendre et s’est intégrée dans la routine. On oublie trop vite : l’attentat de Nice, le père Hamel sauvagement assassiné, il y a moins d’un an, le policier abattu sur les Champs en avril : on a déjà gommé. Il y a deux interprétations possibles à cette attitude : la voir comme une preuve d’indifférence de l’opinion, un symptôme de l’individualisme contemporain, aussi futile qu’amnésique. Ou au contraire y déceler une manifestation de résilience sur le modèle de ce que montrent les Israéliens depuis trente ans », a-t-il déploré dans un entretien accordé au Figaro.

« La croyance naïve selon laquelle le terrorisme est le fruit de l’État islamique doit voler en éclats. Daech va disparaître, c’est une excellente nouvelle, mais une autre organisation naîtra. Al-Qaida se porte bien et ne vaut pas mieux… Le discours de Donald Trump à Ryad, le 20 mai dernier, est, en ce sens, préoccupant. Il a exonéré l’Arabie saoudite de toute responsabilité dans la genèse de Daech alors que Ryad est le centre mondial de production du terrorisme. Ce discours est aussi erroné que le discours, angélique, de main tendue à l’islam, prononcé par Obama le 4 juin 2009 au Caire », a-t-il insisté.

« Cela fait deux fois en deux mois que l’Angleterre est frappée… Encore la preuve que le multiculturalisme à l’anglo-saxonne est un échec. L’Angleterre avec ses « sharia zones », ces villes entières (Ashford, Birmingham) sous la coupe des salafistes est déjà gangrenée de l’intérieur. Pour être honnête, aucun modèle ne fonctionne contre le terrorisme. Faut-il s’habituer ? La contagion de l’horreur s’est étendue jusqu’à nous. L’Europe est devenue un Israël à grande échelle sans la résolution des Israéliens à faire front. Il y aura beaucoup d’autres attentats ; cela ne doit pas nous conduire au fatalisme, mais nous inciter à nommer l’ennemi pour le défaire. La phrase de Brecht – « Le ventre est toujours fécond – d’où a surgi la bête immonde » – que nous avons répété, ad nauseam, au sujet du fascisme a pris un nouveau sens. Aujourd’hui le ventre fécond : c’est le wahhabisme, c’est le salafisme, la confrérie des Frères musulmans, au pouvoir en Turquie (et présente en France à travers l’UOIF qui bénéficie de l’indulgence coupable des sites comme Mediapart et le Bondy Blog) ce sont tous ces groupes qui veulent islamiser le monde », a dénoncé M. Bruckner.

LIRE  Pays-Bas: le BDS ‘victime’ de l’effet boomerang…

« À côté des massacres comme celui de Manchester qui veulent paniquer les populations, il y a aussi les violences et les intimidations quotidiennes, les provocations volontaires, dans les territoires perdus de la République ou les quartiers en déshérence de Paris. Terrorisme et intégrisme sont des frères jumeaux qui agissent par des moyens différents. En France, la guerre du vêtement – burkini, leggings, jupe, short – va recommencer avec les beaux jours. Nous attendons de notre nouveau président, sur ces sujets en apparence mineurs, qu’il se montre intransigeant », a-t-il conclu.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Aucun commentaires

Laisser un commentaire