Maroc : un ministre appelle à l’institutionnalisation du judaïsme

0
283

Nezha El Ouafi, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a demandé, lors de l’ouverture de l’université d’hiver à Ifrane, que le judaïsme soit institutionnalisé au Maroc.

Nezha El Ouafi a d’abord fait la genèse du judaïsme marocain et rappelé par la même occasion la position du Sultan Mohammed V. Ce dernier avait déclaré : « Il n’y a pas de Juifs, il n’y a pas de musulmans. Il n’y a que des sujets » pour afficher son opposition à une entreprise du gouvernement français de Vichy. A l’époque, ce gouvernement avait pris des mesures discriminatoires contre les Juifs marocains, qui devaient être mises en œuvre.

A l’en croire, le judaïsme est bien présent et visible au Maroc à travers des tribunaux juifs dans environ 25 villes y compris Casablanca. Selon la ministre déléguée en charge des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’institutionnalisation du judaïsme consacre le pluralisme confessionnel et culturel du royaume.

Nezha El Ouafi se dit par ailleurs satisfaite du fait que, « au fil du temps, la société marocaine a développé un sens aigu de l’entente et de l’acceptation de l’autre. » Mieux, « elle a fait preuve d’une volonté inébranlable de préserver la mémoire commune aux adeptes des trois religions [islam, christianisme, judaïsme) et de conserver plus particulièrement l’esprit de coexistence et de concorde qui prévalait durant la période andalouse », note-t-elle.

Source www.bladi.net

LIRE  L’intelligence artificielle prévoit la victoire de Marine Le Pen aux présidentielles

Aucun commentaires

Laisser un commentaire