Misrad Habriouth : ce qui change en 2019 sur les forfaits »grossesse »

0
263
Une israélienne de 60 ans donne naissance à une petite fille en bonne santé
Département des bébés prématurés à l'hôpital Cha'aré Tsedek à Jérusalem

Le Misrad Habriouth (Ministère de la Santé) a ajouté une nouvelle clause au règlement limitant les prestations d’assurance complémentaire pour les femmes enceintes.

Le forfait précédent comportait très peu de limites quant au moment et à l’utilisation du remboursement de 8 000 NIS. Vous trouverez ci-dessous les nouvelles réglementations et limitations définies par le Misrad Habriouth. Tous les koupoth devront suivre ces règles.

À compter du 1er janvier 2019 :

  • Limite de remboursement à 1 500 NIS pour une doula.
  • Limite de remboursement à 700 NIS pour un spécialiste privé.
  • Limite de remboursement à 400 NIS pour une nuit supplémentaire de récupération après l’accouchement, consultation d’un professionnel en allaitement, consultation d’un spécialiste du sommeil et autre consultation post-natale.
  • Un équipement tel qu’un tire-lait doit être acheté à la pharmacie de votre koupa pour recevoir le remboursement du produit.

À compter du 1er avril 2019:

  • Remboursement de 75% plafonnés à 2 000 NIS pour chaque grossesse et dans la limite de 4 grossesses. Les grossesses  multiples peuvent recevoir un remboursement allant jusqu’à 4 000 NIS. Avant le 1er avril, plus de 2 000 NIS seront remboursés, mais les 8 000 NIS ne peuvent pas être utilisés pour une grossesse. Après le 1er avril, le plafond de 2 000 NIS entrera en vigueur.

Pour plus d’informations, contactez vos koupoth :

  • Maccabi: * 3555
  • Meuhedet: * 3833
  • Clalit: * 2700
  • Leumit: 1-700-507-507

Pour signer une pétition contre ces nouvelles réglementations, cliquez ici.
Pour dire au Misrad Habriouth ce que vous pensez des nouveaux règlements, cliquez ici pour remplir le formulaire de plainte.

Ashdodcafe.com

LIRE  "Le Canada a conclu un pacte avec le diable" en votant pour une résolution anti-Israël (N. Haley)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire