Moualek l’antisémite juste bon à se faire enfermer

0
471

Connu pour avoir été le quatrième compère de la Liste Antisioniste de Dieudonné, Soral et Gouasmi, en 2009, fondateur avec les mêmes, du site anisémite : “La Banlieue s’exprime”, en 2006, inventeur du concept de “Juifiste”, pour dénigrer des milieux plus philosémites, Ahmed Moualek accompagne Dieudonné et Alain Soral dans leur voyage en Syrie et au Liban. En novembre 2006, Moualek accompagne Dieudonné à la fête des BBR.

En 2009, Moualek accompagne Dieudonné dans la campagne pour le Parti antisioniste aux élections européennes de 2009. En septembre 2009, il participe à un sketch de Dieudonné avec Robert Faurisson. En décembre 2009, Moualek anime un débat sur l’identité nationale au théâtre de la Main d’or.

En octobre 2012, Moualek comparaît avec Dieudonné à l’audience du tribunal correctionnel de Paris dans le cadre de l’affaire autour de la chanson « Shoahnanas ». La même année, il apparaît dans le film « L’Antisémite » de Dieudonné.

En septembre 2013, Ahmed Moualek fait une vidéo dans laquelle il explique que Dieudonné lui aurait envoyé un SMS lui disant « Adieu l’ami ». Il se dit blessé et dit qu’il va arrêter de se sacrifier pour Dieudonné. Il demande aussi à Dieudonné de « briser ses chaînes » et d’exprimer les choses négatives qu’il a à dire sur Soral. En décembre 2013, Moualek dit qu’il aurait déclenché l’affaire Dieudonné en faisant précédemment une vidéo sur la quenelle.

Il a, provisoirement, rompu les ponts avec ses compagnons de route d’extrême-antisémitisme, lorsqu’il a appris de la bouche de son leader Alain Soral que lui et ses amis avaient touché 3 millions d’€ de la part du régime iranien et que lui-même n’avait pas été convié à manger sa part de gâteau.

LIRE  Royaume-Uni : So British, la charia ? La peur panique de l’islamophobie a ouvert la voie aux islamistes

Momentanément, une haine et une envie féroce se sont emparées de cet esprit faible à la constitution psychique en papier mâché. Il en a énormément voulu à ses anciens comparses. Au point, même, d’assister à des conférences organisées en soutien à la liberté d’expression, organisée par Barbara Lefebvre et des auteurs juifs, dont Goerges Benssousan, comme on le voit sur la photo suivante :

Le lobby sioniste veut créer un nouvel antisémitisme : l’islamo-bamboula”, a lancé Ahmed Moualek, proche de Dieudonné et animateur du site La banlieue s’exprime. “L’affaire Fofana, c’est une escroquerie”, a-t-il ajouté.

Personnage équivoque, en 2018 Ahmed Moualek se met à défendre Israël et affirmera que « je préfère une démocratie comme Israël, même imparfaite, que les pays arabes« .

Quoi qu’on pense de la décision des vigiles de le laisser entrer, il n’avait alors commis aucun esclandre.

Il en va tout autrement aujourd’hui alors qu’il appelle au meurtre des Juifs en direct et que personne ne décèle en lui le moindre complexe de persécution à fortes tendances paranoïdes. Est-ce son antisémitisme viscéral qui est la cause de son délire ou le délire pathologique qui l’a entraîné toujours plus loin dans la folie antijuive, susceptible de passage à l’acte?

Source www.jforum.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire