Mumbaï : cérémonie en souvenir des victimes de l’attentat de 2008

0
439

Le Premier ministre et son épouse ont participé jeudi à une émouvante cérémonie à Mumbaï en souvenir des époux rav Gavriel et Rivka Holtzberg הי »ד, émissaires ‘Habad, assassinés lors de l’attentat terroriste de 2008. Binyamin Netanyahou était accompagné de leur fils Moïshi, alors âgé de trois ans, et qui avait été sauvé par sa nourrice indienne Sandra. Moïshi, élevé en Israël par ses grands-parents maternels, a eu droit de faire partie du voyage avec le Premier ministre. Il avait été invité par le Premier ministre indien Narendra Modi lors de sa visite en Israël au mois de juillet dernier.

Binyamin Netanyahou et Moïshi ont pu voir la chambre dans laquelle dormait le garçon à l’époque. Là il pu voir une marque faite par sa mère sur le mur pour indiquer sa taille à l’époque. Il a également vu l’endroit où s’était déroulée la tragédie. Le Premier ministre a remercié la nourrice indienne Sandra qui avait sauvé la vie du petit garçon.

Lors de la cérémonie, Binyamin Netanyahou a exprimé son émotion d’être en ce lieu avec Moïshi: « Toute la population d’Israël t’a accompagné depuis ce moment jusqu’à aujourd’hui. Ce qui s’est passé ici résume à la fois la haine d’Israël et l’amour d’Israël. Cet amour que tes parents véhiculaient et enseignaient. L’amour d’Israël et du prochain transmis par tous les émissaires ‘habad à travers le monde envers tout juif et tout homme quel qu’il soit, et leur procurent une maison. A l’opposé, les sinistres terroristes ont exprimé leur haine d’Israël qui ce jour-là aussi a coûté la vie à plusieurs Juifs, dont tes parents. Mais l’amour d’Israël qui animait cette merveilleuse Sandra t’a sauvé la vie ! Nous savons que les forces de vie qui sont en nous nous permettront de surmonter tous les obstacles. Le peuple d’Israël continuera à fleurir par la force de la foi et de l’action à l’exemple de ce qui se passe dans cette maison et sûrement dans celle que tu édifieras un jour, mon cher Moïshi….. ».

LIRE  Les conclusions (honteuses) de la cour suprême : rien !

Le jeune garçon, qui a aujourd’hui 11 ans a lui-aussi pris la parole: « Mon coeur bat fort et je suis ému de revenir dans la maison de mes parents, et dans ce Beth ‘Habad qui a été restauré. C’est là que je suis né, que j’ai passé les premières années de ma vie. J’y ai intégré les valeurs de mission de mes chers parents, de quitter un pays où l’on est bien pour agir au nom du Rabbi (…). Cette maison est ouverte à tous, aux Juifs du monde entier qui recherchent un coin de chaleur (…). Je remercie D’ de nous avoir donné un Premier ministre aussi formidable qui m’a permis de l’accompagner en Inde et de revoir la maison de mes parents (…). Dans deux ans, je deviendrai bar-mitva. Mon cher Premier ministre, je vous invite dès à présent à venir avec mois lors de mon prochain voyage en Inde à cette occasion. Lorsque je serai adulte, je poursuivrai la mission de mes parents ici à Mumbaï ! Merci, cher Premier ministre, pour avoir tenu votre promesse. Et béni soit Celui qui accomplit ses promesses. Merci aux délégués ‘Habad et à tout l’équipe du Premier ministre pour tout le travail afin que cette cérémonie réussisse avec la pose de la première pierre d’un musée en mémoire de mes parents. Monsieur le Premier ministre et Mme Sara Netanyahou, je vous offre ce modeste présent : une photo du séfer-Tora qui avait été touché par l’une des balles des terroristes. La balle a traversé le parchemin en laissant une forme de Magen David exactement sur le verset : ‘Après la mort des deux fils d’Aharon après leur offrande devant D’… »

LIRE  Le retour du corona en Israël se confirme

Après son intervention et devant une assistance très émue, Moïshi a récité la bénédiction d’usage lorsqu’on revient dans un endroit où l’on a vécu un miracle.

D’après le reportage du journaliste Shimon Riklin qui accompagne le Premier ministre durant son séjour.

Photo Avi Ohayon / GPO

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire