La NBA s’excuse pour la mention ‘Palestine occupée’ figurant sur son site

0
1500

La ministre des Sports Miri Regev a envoyé une lettre cinglante au président de la NBA se plaignant que cette liste ne correspond pas à la position de l’administration Trump

Une ministre israélienne a fustigé jeudi l’Association nationale américaine de basket-ball après que le site officiel de la NBA a apparemment indiqué « Palestine : territoire occupé » dans une liste de pays et que la ligue a présenté ses excuses pour cette erreur.

La ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, a écrit une lettre cinglante au président de la NBA, Adam Silver, jeudi, exigeant qu’il retire la liste du site NBA.com, arguant que cela ne correspondait pas aux positions du président américain Donald Trump.

« Nous nous excusons pour la liste erronée. Nous ne produisons pas les listes de pays pour le site NBA.com et dès que nous en avons eu connaissance, le site a été mis à jour », a déclaré Michael Bass.

Il n’a pas mentionné la lettre de Regev.

La liste avait été incluse dans un formulaire que les internautes devaient soumettre pour composer l’équipe All-Star après avoir choisi les joueurs qui devaient participer au match annuel.

Dans la lettre, Regev a affirmé que la mention « d’un pays que tout le monde sait n’existe pas » avait « blessé » Israël et « déformé » la réalité.

« Je considère l’inclusion de la ‘Palestine occupée’ dans la liste des pays apparaissant sur votre site officiel comme légitimant la division de l’Etat d’Israël et comme une ingérence grossière et flagrante, et contraire à la position officielle de l’administration américaine et aux déclarations du président Donald Trump, qui vient de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël », a-t-elle écrit, selon une déclaration de son bureau.

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a également publié une déclaration accusant la NBA de mêler sport et politique.

Lire la suite ici fr.timesofisrael.com

LIRE  États-Unis: un e-mail révèle une demande de rencontre entre l'équipe de Trump et Poutine

Aucun commentaires

Laisser un commentaire