Une photo relance l’énigme du tueur du diplomate nazi

Une photo relance l’énigme du tueur du diplomate nazi

0
688
Le meurtre du diplomate nazi Ernst vom Rath, commis à Paris le 7 novembre 1938, par Herschel Grynszpan, étudiant juif polonais de 17 ans, a servi de prétexte à Hitler pour lancer la « nuit de Cristal », pogrom contre les Juifs du IIIe Reich. Le jeune homme a été déporté en 1941 dans un camp nazi, où il serait mort. Mais une photo datant de 1946 relance le mystère sur son sort. A-t-il survécu à la Seconde Guerre mondiale ?
Une photo trouvée dans les archives du musée juif de Vienne relancera-t-elle l’énigme qui dure depuis près de 80 ans ? Sur cette photo qui date de 1946, on y voit un jeune homme ressemblant fortement à Herschel Grynszpan, cet étudiant juif polonais qui avait assassiné le diplomate allemand nazi Ernst vom Rath, le 9 novembre 1938 à Paris. Ce jeune homme voulait venger sa famille expulsée d’Allemagne.
Herschel Grynszpan en novembre 1938 (Photo : Wikimédia)

 

Ce meurtre fut utilisé par Hitler comme prétexte pour lancer contre les Juifs d’Allemagne des opérations de grande envergure. Trois jours plus tard, avait lieu la tristement célèbre « nuit de Cristal » : les 9 et 10 novembre 1938, près de 200 synagogues et lieux de culte furent détruits, 7 500 commerces et entreprises exploités par des Juifs, saccagés.

Une centaine de Juifs furent assassinés, des centaines d’autres sont morts des suites de leurs blessures et près de 30 000 furent déportés en camp de concentration. La « nuit de Cristal » a marqué le début de la Shoah.

Les 9 et 10 novembre 1938, des milliers de commerces appartenant à des Juifs allemands sont saccagés (Photo : Wikimédia)

Déporté en 1941

Selon l’histoire officielle, Herschel Grynszpan a été arrêté par la police française en 1940 et remis aux Allemands qui l’auraient emprisonné puis déporté en 1941 au camp de Sachsenhausen où il serait mort. Après son arrestation, le jeune homme a déclaré que son geste avait été déclenché par la déportation en Allemagne de ses parents et de 12 000 autres Juifs d’origine polonaise en août 1938.

LIRE  Le bonjour du Kohen gadol…

Ce lundi 7 novembre 1938, au petit matin, il écrit une lettre d’adieu à ses parents au dos d’un portrait de lui : « Mes chers parents, je ne pouvais agir autrement. Que D’ me pardonne. Mon cœur saigne lorsque j’entends parler de la tragédie des 12 000 Juifs. Je dois protester pour que le monde entier entende mon cri et cela, je suis contraint de le faire. Pardonnez-moi. Herschel. »

La photographie, découverte récemment montre des manifestants en 1946 contre la décision britannique d’interdire l’immigration juive en Palestine. Consulté, le journaliste allemand Achim Führer, auteur d’une biographie de Grynszpan, a reconnu l’homme sur la photographie. Dans le magazine allemand Focus, il affirme qu’il s’agit probablement de Herschel Grynszpan.

Le jeune Polonais aurait-il donc survécu à la Seconde Guerre mondiale ? Depuis la découverte de cette photographie, les spéculations reprennent.

Est-ce Herschel Grynszpan sur cette photo datant de 1946 ? (Photo : capture d’écran Twitter)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop