Pourparlers: le Hamas se plaint de “l’obstination d’Israël” sur la question des disparus

0
439

Des médias arabes font état de difficultés dans les négociations indirectes entre Israël et le Hamas quant à une trêve. Selon le quotidien libanais Al-Akhbar par exemple, le Hamas se plaindrait du fait qu’Israël “s’entête” sur la question des dépouilles des deux soldats de Tsahal et les deux civils détenus en otage. Jérusalem aurait émis comme condition à tout progrès dans le sens d’une trêve que des “avancées significatives” soient enregistrées sur ce dossier.

Toujours selon des sources arabes, Israël et le Hamas n’auraient pas du tout la même définition de l’accord qui serait conclu. Le cabinet israélien souhaite l’engagement vers une trêve totale de plusieurs années alors que le Hamas souhaiterait le maintien de la formule “calme contre calme”. Ce qui laisserait à l’organisation terroriste la liberté de reprendre les violences en cas de représailles israéliennes suite à des provocations ou des tentatives terroristes.

De même, Israël maintient avec raison son exigence d’avoir la haute main sur le contrôle sécuritaire d’un port aménagé sur les côtes chypriotes pour le transfert de marchandises et de denrées vers la bande de Gaza.

Autre difficultés dans ces difficiles négociations indirectes, Mahmoud Abbas, qui se sent totalement exclu de ce qui se passe, tente de mettre des bâtons dans les roues du processus.

Malgré les efforts internationaux en vue d’une trêve, la fragilité de la situation est palpable. Lundi, pour la première fois depuis une semaine, des coups de feu ont été échangés des deux côtés de la clôture de sécurité entre des soldats de Tsahal et un terroriste qui avait ouvert le feu dans leur direction. Les soldats ont répliqué et ont mortellement touché le terroriste. Aucun soldat de Tsahal n’a été blessé. Parallèlement, les lancers de cerfs-volants et de ballons incendiaires se poursuivent. Lundi, un incendie s’est déclaré près de la forêt d’Erez et un autre près du kibboutz Beeri.

LIRE  Jérusalem : 650 milions de shekels d'impôts urbains impayés par les églises et l'ONU....

Enfin, le terminal d’Erez est maintenu fermé sur ordre du ministre de la Défense comme sanctions aux provocations de vendredi dernier.

Photo Famille

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire