Le Président polonais: « Il n’y a aucun doute, l’augmentation du terrorisme est liée à la migration »

0
54

Alors que l’un des suspects du dernier attentat de Londres a été identifié comme étant Yahyah Farroukh, un Syrien de Damas arrivé en Grande-Bretagne comme migrant, le président polonais a déclaré : «Il ne fait aucun doute que la vague croissante de terrorisme est liée à la migration».

Andrzej Duda, qui représente le Parti conservateur Droit et Justice (PiS), s’exprimait dans la capitale Maltaise de Valetta, où il assistait à une réunion du groupe Arraiolos, qui regroupe les présidents des Etats membres de l’UE.

« Si l’UE veut employer – dans ses relations internes et externes – une attitude politiquement correct, que je préfère qualifier comme une forme de naïveté, alors nous ne réglerons pas ce problème » du terrorisme, a-t-il averti, alors que l’UE continue ses efforts visant à punir les pays conservateurs d’Europe centrale qui s’opposent à l’afflux de migrants.

La Pologne a réitéré sa détermination de résister aux tentatives de l’UE visant à installer les migrants sur son territoire par un système de quotas obligatoire, décidé de force par le Conseil Européen à la majorité qualifiée en août 2017.

Le ministre des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, a déclaré que la Pologne était ouverte à accepter les migrants des pays européens en difficulté tels que la Biélorussie et l’Ukraine – délivrant 1 267 000 visas à ces derniers en 2016 – mais n’accepteraient pas les migrants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Paweł Soloch, qui dirige le Bureau de Sécurité National polonais, a expliqué la raison de cette décision suite aux attentats terroristes de Barcelone le 17 août :

« Nous sommes convaincus par les dernières attaques qu’il existe une base naturelle pour les terroristes où vivent un grand nombre de musulmans mal intégrés. Je vois un nombre croissant de réfugiés musulmans et une flambée de terrorisme ».

Le gouvernement polonais a imploré l’Union européenne de changer de position sur les frontières ouvertes et l’immigration de masse après chaque attaque majeure sur son sol.

Après les attaques de Barcelone, le ministre adjoint de la Défense Michał Dworczyk a déclaré :

« Nous ne pouvons pas ignorer le fait que nous avons un grave problème en Europe avec l’afflux d’immigrants clandestins. C’est une très mauvaise idée d’inviter des personnes qui ne peuvent être contrôlées [et peuvent] être considérées comme menaçantes envers les citoyens de l’UE « .

Après l’attentat terroriste de Manchester Arena, qui a principalement visé des enfants et des adolescents et a pris la vie de plusieurs ressortissants polonais, la Première ministre Beata Szydło s’est exprimée avec encore plus de force, insistant sur le fait que son pays ne participera pas à «la folie de l’élite bruxelloise».

« Où allez vous, Europe? » demanda-t-elle. «Relevez-vous de votre léthargie, ou vous allez pleurer tous les jours sur vos enfants morts».

 traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire