Protocoles des Sages de Sion: la fake news italienne

Protocoles des Sages de Sion: la fake news italienne

0
72

L’imposture des Protocoles des Sages de Sion mise en doute : polémique en Italie

La communauté juive de Rome proteste. Tout comme l’ambassade d’Israël. Sur les canaux en ligne de Feltrinelli, la réédition du Protocoles des Sages de Sion par la maison d’édition Segno est en vente. Le problème n’est pas tant la republication du livre, que le fait que la quatrième de couverture et la description accompagnant le livre sur le site ne mentionnent pas le fait qu’il s’agit d’un faux historique.

Les Protocoles des Sages de Sion sont un faux documentaire datant de 1864 créé par l’Ochrana, la police secrète tsariste, dans le but de répandre la haine envers les Juifs dans l’Empire russe. La falsification historique du complot juif pour conquérir le monde a notamment inspiré Hitler et la propagande antijuive des nazis.

“Vrai ou faux, cela n’a plus d’importance”

Les Protocoles est aujourd’hui disponibles sur le site de e-commerce de l’éditeur Feltrinelli. Cependant, la description associée au livre laisse planer un doute sur sa fausseté : « Que ce soit vrai ou faux n’a plus d’importance. »

Voici ce que dit plus précisément la présentation du livre fournie par Segno, qui figure sur les canaux de vente de Feltrinelli, comme rapporté par Leggo.it : « Dès le début, ils ont été qualifiés de faux brillants et les raisons pour et contre sont nombreuses, surtout de la part de ceux qui souhaitent les discréditer définitivement, contribuant en fait à leur incroyable survie. »

Et encore : « Ces protocoles mystérieux, même des années plus tard, se sont révélés séculairement prophétiques. Quelque 120 ans plus tard, bon nombre de ces prédictions, qui étaient alors jugées fantasques, semblent s’être réalisées : l’histoire confirme que les notes protocolaires dont nous proposons une traduction nouvelle et révisée n’étaient pas de “pieux fantasmes”. » Une description qui ne met pas du tout en évidence le rôle — tragique — que ce livre a eu dans l’histoire et qui met clairement en doute sa nature de faux historique.

LIRE  Leur vol annulé – comment une famille est arrivée à temps au seder à l’heure

Aucune revendication antisémite”

Le texte, comme mentionné, n’est pas publié par Feltrinelli, mais par Edizioni Segno, qui se décrit comme « un leader dans le secteur de l’édition chrétienne (…) fondé en 1988 comme une petite maison d’édition indépendante pour les publications religieuses ». Un éditeur catholique, donc, dirigé par Cristina Mantero.

Interrogée par le journal Il Fatto Quotidiano, la maison d’édition ne croit pas, pour sa part, que la publication du livre soit en soi une erreur, mais se dit prête à y remédier et à inclure des indications spécifiques pour tous ceux qui s’approchent du texte, publié en 2016.

« Ce qui intéressait l’éditeur, Piero Mantero [et père de l’éditrice actuelle, NDR], c’était de voir si les prédictions d’un texte vieux de 120 ans s’étaient réalisées. Si mon père n’était pas décédé subitement il y a deux ans, il aurait certainement été en mesure de donner des raisons et des informations plus précises », affirme Cristina Mantero.

« Ce que je peux certainement dire, c’est que l’intention de mon père n’était en aucun cas de revendiquer l’antisémitisme ou quoi que ce soit de ce genre. Nous publions plusieurs textes sur les prophéties et je pense qu’il y avait une curiosité de la part de l’érudit pour voir dans ce cas si les prédictions faites s’étaient réalisées ou non », explique encore l’éditrice.

De la communauté juive de Rome…

Les premières réactions n’ont pas tardé à venir. La communauté juive de Rome a demandé des explications dans un tweet, rapporté par Leggo.it : « Hey Feltrinelli, attention. Pensez-vous vraiment qu’il est possible de proposer les Protocoles des sages de Sion — un livre clé de la propagande antisémite — sans une note soulignant sa fausseté ? De la sorte, les théoriciens de la conspiration sont favorisés au détriment de l’analyse historique essentielle. »

LIRE  Rue du Commerce dans la tourmente après avoir mis en vente des déguisements d'enfants déportés

Mais la protestation continue. La coordinatrice nationale pour la lutte contre l’antisémitisme, Milena Santerini, a déclaré, comme le rapporte Libero : « Il est vraiment incroyable que Feltrinelli puisse diffuser un livre aussi dangereux en écrivant que les Protocoles pourraient être “vrais ou faux” sans avertir qu’il s’agit d’un faux et de l’utilisation qui en a été faite dans l’histoire. »

 à l’Ambassade d’Israël

L’ambassade d’Israël à Rome a exprimé sa « consternation » de voir le livre commercialisé sans « une description mettant en évidence sa fausseté historique et le rôle dramatique qu’il a joué dans la propagation de l’antisémitisme et de la persécution anti-juive ».

« Nous partageons les propos de la professeure Milena Santerini, estimant qu’il est incroyable qu’un livre aussi dangereux puisse être diffusé sans préciser l’usage qui en a été fait dans l’histoire », a également rapporté Il Fatto Quotidiano.

Feltrinelli a finalement supprimé le texte du synopsis et l’a remplacé par un texte approprié. La maison d’édition a promis de préciser qu’il s’agissait de « documents dont la véracité est douteuse ».

Actualité.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop