Le rav Berel Lazar, Grand rabbin de Russie, se serait rendu en Iran à la demande de Vladimir Poutine

0
841

Le Grand rabbin de Russie et Chalia’h du Rabbi, le rav Berel Lazar, se serait rendu en République islamique d’Iran en avril 2016, sur la demande du président Russe, Vladimir Poutine.

Itamar Eichner, Ynetews.com

Le Grand rabbin de Russie, Le rav Berel Lazar, aurait effectué une visite secrète à Téhéran il y a près d’un an et demi dans le cadre d’une mission plus vaste envoyée par le président russe Vladimir Poutine.

Le rav Berel Lazar, qui entretient des relations étroites avec le dirigeant russe, faisait partie de la délégation dirigée par Vyacheslav Viktorovich Volodin, président de la Douma depuis le 5 octobre 2016.

Le rav Lazar a effectué cette visite, qui n’a duré que 24 heures, dans le cadre d’un voyage de la délégation russe qui a tenu une série de discussions au parlement iranien.

La décision d’inclure Lazar dans la mission russe a été prise personnellement par le président Poutine, malgré l’opposition rencontrée par l’Iran. Mais la Russie aurait rendu la visite de la délégation dépendante de la participation du rav Lazar, alors que Téhéran et Moscou cherchent à améliorer leurs relations commerciales.

Au cours de la visite, qui a eu lieu le 9 avril 2016, immédiatement après la fête juive de Pessa’h, le rav Lazar a voyagé avec un de ses assistants, apportant avec eux de la nourriture cacher.

Le rav Lazar a profité de son bref séjour en Iran pour rendre visite à des institutions communautaires juives à Téhéran.

Il a visité la synagogue centrale de la capitale avec son école juive qui emploie des femmes musulmanes chiites qui portent le hijab.

LIRE  La fragile lune de miel entre les États-Unis et Israël (Daniel Pipes)

Des citations bibliques en hébreu, juxtaposées aux portraits du guide suprême iranien Ali Khamenei, étaient accrochées aux murs des écoles juives.

Au cours de sa visite, les activités de rav Lazar étaient strictement limitées à aider la communauté juive et à faire en sorte que les juifs puissent observer les lois de la cacherout dans la république islamique chiite.

Il a rencontré des dirigeants de la communauté juive à Téhéran, a entendu parler de certaines des difficultés rencontrées par certains membres et a vu des enfants juifs se rendre dans les centres communautaires pour prendre leur petit-déjeuner avant de commencer leur journée à l’école.

Source hassidout.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire