Le rav Kanievski à propos de l’attentat à Armon hanatsiv

0
2468

Le rav Kanievski s’est exprimé d’une manière étonnante à l’égard de l’attentat commis à Armon haNatsiv le jour du jeûne du 10 téveth dernier, faisant, on s’en souvient, quatre morts parmi les soldats visés par le palestinien conduisant un camion, et plusieurs dizaines de blessés.

« On sait, a dit le rav, que le ‘Hatham Sofer écrit que toute génération qui ne voit pas le Temple reconstruit peut être considéré comme s’il avait été détruit de son temps. Il se trouve, d’après cela, que chaque année quand arrive la date du 10 Téveth (entre autres, date à laquelle la ville de Jérusalem a vu sa muraille défoncée, ce qui a été le début de la fin), le jugement de la destruction du Temple est remis sur la table, et à chaque reprise, une nouvelle destruction du Temple est décidée dans les instances suprêmes ».

Ceci nous prouve à quel point ce jeûne est d’importance.

« On pourra prouver cette idée par le fait qu’a eu lieu en ce jour, cette année, un incident tellement grave à Jérusalem, la ville qui faisait la joie du la terre entière ».

Le rav a précisé tout de même que c’est vrai que ce jeûne est plus lourd que les autres (il aurait pu tomber le Chabbath et on aurait du jeûner, mais le calendrier est fait en sorte que cela n’arrive jamais), mais on n’a pas entendu qu’il y arrive plus de malheurs qu’un autre jour, « à chaque génération, on vise à nous détruire, et l’Eternel nous garde de tomber entre leurs mains ».

LIRE  Comment être rabbin en terre d'Islam

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire