« Les prisonniers sécuritaires vivent comme des princes au frais du contribuable israélien ! »

0
301

Les détails ont été révélés par l’administration pénitentiaire israélienne à la suite d’une bataille juridique qui a duré un an au cours de laquelle la division juridique d’Im Tirtsou a soumis une demande d’informations en vertu de la loi sur la liberté d’information.
Le service pénitentiaire avait à l’origine rejeté cette demande, mais à la suite d’un appel interjeté par l’avocat de Im Tirtsou, Ya’akov Cohen, le service pénitentiaire a été contraint de divulguer les informations.

Selon le rapport publié par les autorités pénitentiaires, les prisonniers sécuritaires (ayant du sang sur les mains) reçoivent un repas « spécial » à l’occasion des fêtes islamiques de l’Aïd al-Fitr et de l’Aïd al-Adha, un plat coûtant 47 shekels par prisonnier. Rien qu’en 2018, ces plats coûtaient 540.000 shekels et, de 2008 à 2018, ils ont dépassé les 6.500.000 shekels !

De plus, chaque cellule de prison contient une télévision d’une valeur de 480 shekels et les prisonniers ont accès à des machines d’entraînement de sport, à table de ping-pong, à des jeux de  backgammon, à des jeux d’échecs, à des jeux de dames et à des journaux et des livres en nombre quasi illimité.

Le document révèle également qu’en 2018, les 5753 prisonniers purgeant une peine de prison avaient reçu plus de 41.000 visites, ce qui était bien supérieur aux règlements de l’administration pénitentiaire qui n’autorise qu’une visite tous les deux mois.

LIRE  Un Siyoum haChass exceptionnel à Paris, chez 'Habad...

Parmi les visiteurs figuraient des membres de la Knesset issus de partis arabes. Selon les informations, en 2016, plusieurs députés arabes ont rendu visite à des terroristes à 22 reprises !

Matan Peleg, PDG de Im Tirtsou, a qualifié les conditions de détention de « scandaleuses »:
« Il est scandaleux que des terroristes meurtriers qui ont du sang sur les mains bénéficient des conditions de détentions dignes d’hôtels aux dépens du contribuable israélien.
Il est important de noter que les témoignages que nous avons reçus du personnel de l’administration pénitentiaire indiquent que la situation est bien pire que les informations officielles rapportées par l’administration pénitentiaire. Nous appelons le Premier ministre à mettre en œuvre des mesures suite aux conclusions du comité du ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, afin de mettre fin au privilèges des terroristes en prison ».

Source Koide9enisrael

Aucun commentaires

Laisser un commentaire