Shutdown: pour amadouer les démocrates, Trump veut désormais une «barrière» à la frontière mexicaine

0
271

La fermeture partielle de l’administration fédérale entame sa troisième semaine. Pour sortir de l’impasse, le président américain revoit ses demandes à la baisse, passant d’un mur en béton à une barrière en acier

Les tractations continuent pour essayer de trouver une solution au Congrès. Donald Trump a déclaré dimanche 6 janvier qu’il était nécessaire d’ériger un mur à la frontière avec le Mexique mais que cette barrière, qui provoque l’hostilité des démocrates du Congrès, pourrait être construite un acier plutôt qu’en béton. « C’est une bonne solution, et elle est fabriquée aux Etats-Unis », a assuré le président américain sur Twitter.

Le président américain a redit qu’il pourrait déclarer l’urgence nationale en fonction de ce qui se produira dans les tout prochains jours et a estimé qu’il ne pensait pas devoir revoir à la baisse les 5,6 milliards de dollars qu’il réclame pour sécuriser la frontière Sud des Etats-Unis. La question du mur est au coeur de la fermeture partielle de l’administration fédérale (« shutdown ») en cours depuis le 22 décembre, le président républicain ayant rejeté un projet de loi de finances ne prévoyant pas de fonds pour la construction de ce mur.

Vaudeville. Les démocrates, désormais majoritaires à la Chambre des représentants, ne veulent pas de ce projet qui a constitué l’une des principales promesses électorales de Trump pendant la campagne présidentielle de 2016.

Le vice-président américain Mike Pence et d’autres représentants du gouvernement ont à nouveau reçu dimanche des collaborateurs de parlementaires démocrates pour tenter de trouver une issue au « shutdown ». Donald Trump avait dit s’attendre à ce que cette réunion ne permette pas d’avancée, en son absence et celle des deux principaux représentants démocrates, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le chef de file de la minorité démocrate au Sénat Chuck Schumer.

(Avec Reuters) – www.lopinion.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire