Terrorisme : Salah Hamouri refuse de répondre sur son appartenance au groupe terroriste FPLP

0
339

Le terroriste franco-palestinien Salah Hamouri, libéré en septembre dernier par Israël, a refusé cette semaine de répondre à une question posée par un média français sur son appartenance au groupe terroriste palestinien Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

“Ce n’est pas une question à laquelle je peux répondre. Le FPLP est considéré comme une organisation terroriste. Ce n’est pas du tout comme en France où on peut dire que l’on est communiste, socialiste… Là-bas, toute appartenance à un parti politique est interdite. Je ne peux pas dire si je suis membre ou pas”, a-t-il déclaré, visiblement embarrassé par la question du Télégramme.

Le terroriste a également affirmé que la création de l’Etat d’Israël (la restauration de la souveraineté juive sur sa terre ancestrale) a été “une erreur et une injustice historiques”.

Les plus hautes autorités françaises, en particulier le président Emmanuel Macron et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, se sont pleinement mobilisées en faveur de sa libération.

Né à Jérusalem de mère française et de père palestinien, le membre de l’organisation terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), arrêté le 13 mars 2005, a été reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire israélien de projet d’assassinat du rav ‘Ovadia Yossef, le défunt dirigeant spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass.

Transféré à la prison de Shata quelques semaines avant sa libération, il a été libéré le 18 décembre 2011 de manière anticipée dans le cadre d’une libération de 1 027 prisonniers palestiniens contre Gilad Shalit, grâce aux pressions de Nicolas Sarkozy sur l’ancien Grand rabbin d’Israël.

LIRE  Un étudiant israélien sauvé d'une embuscade par le pare-brise !

Fin août 2017, le Franco-palestinien avait de nouveau été arrêté par les forces israéliennes à son domicile de Jérusalem. L’individu a été incarcéré pour avoir remis des téléphones à des terroristes lors de visites en prison.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Aucun commentaires

Laisser un commentaire