Terrorisme: Tsahal contre la loi de déduction

0
136

Le gouvernement israélien se trouve une nouvelle fois dans une situation cornélienne. La loi de déduction a été votée il y a quelques mois déjà, qui permet de déduire les salaires versés par l’Autorité Palestinienne aux terroristes détenus ou à leurs familles sur les montants versés par Israël à l’AP au nom de la TVA collectée par l’Administration civile en Judée-Samarie.

En dernier ressort, c’est le cabinet de sécurité et surtout le Premier ministre qui peuvent décider d’appliquer cette loi ou non. Dimanche, le Premier ministre Binyamin Netanyahou, rappelant l’assassinat d’Ori Ansbacher הי »ד, a promis que cette loi sera mise en oeuvre et que les préparatifs techniques de son application sont en passe d’être achevés. De son côté, le ministre des Finances Moshé Ka’halon a indiqué qu’en cas de feu vert, ses services pourraient lancer sa mise en oeuvre dans les minutes qui suivent.

Mais bien que cette loi soit logique et moralement justifiée, tout le monde n’est pas enthousiaste pour la voir appliquée, et en premier lieu, Tsahal, qui fait pression sur le Premier ministre pour ne pas la mettre en oeuvre et prévient des risques en cas d’applicaton! Avec une attitude prudente quasi-constante, l’armée invoque une nouvelle fois des “risques d’embrasement dus à la frustration”. Tsahal estime que la cessation du versement des salaires aux terroristes détenus ferait le jeu du Hamas qui y trouverait une nouvelle justification pour faire monter le niveau de violences…

Source lphinfo.com

LIRE  Après le terrorisme du feu, vient celui de l’eau !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire