Le terroriste de ‘Halamish devrait percevoir 4,3 millions de shekels

0
468

Semer la terreur en Israël est un job qui peut s’avérer très lucratif. Omar el-Abed, est le terroriste infiltré dans la maison de la famille Salomon lors du repas de Chabbath vendredi soir dernier. Il a poignardé à mort Yossef Salomon, 70 ans, et ses deux enfants, ‘Haya et ‘Elad Salomon, âgés respectivement de 46 ans et 36 ans. Son acte fera de lui à terme, un millionnaire en shekels (photo du haut, le terroriste sur son lit d’hôpital) !

C’est le terroriste au couteau infiltré dans la localité de ‘Halamich. Il a tué, semer la terreur et c’est un héros. Du moins, au sein de l’Autorité palestinienne. Avec 3 morts et un blessé à son actif, Omar el-Abed va toucher le Jackpot. Selon  le décompte macabre effectué par des spécialistes de l’anti-terrorisme, le tueur devrait percevoir des millions de shekels. Le barème établi par l’Autorité palestinienne est on ne peut plus transparent.

C’est précisément pour cette raison que de nombreux gouvernements occidentaux font marche arrière. Après avoir copieusement arrosé les finances palestiniennes, l’absence totale de transparence les contraint à repenser les aides allouées. Ainsi, le Danemark, la Hollande, la Suisse et même la très pro-palestinienne Norvège ont récemment fermé le robinet.

Le compte est bon

Le compte est relativement simple à effectuer. Pour ce type de délit, un terroriste écope en général de 30 ans de réclusion dans les prisons israéliennes. 3 victimes lui rapportent environ 12 000 shekels (sans doute un peu plus car il y a là également un blessé). Multipliez son « salaire » mensuel sur 30 ans et vous obtiendrez la somme de 4 320 000 shekels (environ 1 080 000 euros ). Certes, il passera une partie de sa vie derrière les barreaux. Mais âgé de seulement 19 ans, il peut espérer sortir à 49 ans.

LIRE  Le Monde « certifie » les mensonges du Hamas

A moins que le sort lui joue un tour. Si durant sa détention, un quelconque échange de prisonniers intervenait entre Israël et l’Autorité palestinienne, il retrouverait certes  la liberté, mais perdrait sa source de revenus.

Le budget alloué à la terreur est à la hausse

En 2017, le budget consacré par l’Autorité palestinienne au financement des terroristes emprisonnés a augmenté de 13%. Il est passé de 488 millions de shekels en 2016, à 550 millions de shekels en 2017. Quant au fond consacré aux familles des « shahidim » comprenez, aux proches des terroristes abattus, il a aussi été révisé à la hausse. De 660 millions de shekels l’année dernière, il est passé à 687 millions de shekels en 2017. Soit une hausse de 4%.

Le président de l’Autorité palestinienne se plaint régulièrement auprès de ses bailleurs de fonds, du manque chronique de moyens pour son peuple. Il aura consacré cette année, 1 milliard 237 millions de shekels à la terreur, soit un peu plus de 309 millions d’euros…

Source www.coolamnews.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire