Le Texas contre BDS, le boycott d’Israël

0
572

Le comité des affaires de l’Etat de la Chambre du Texas a adopté mercredi un projet de loi interdisant les contrats d’Etat et les investissements dans des entreprises qui boycottent Israël.

La loi anti-BDS (Boycott, désinvestissement, sanction), qui a été menée par le représentant républicain Phil King, a été adoptée à l’unanimité 10-0.

Ecrivant sur son site avant l’adoption du projet de loi, King a déclaré : « Le Texas ne tolérera pas la discrimination fondée sur l’origine nationale contre Israël, ce qui est précisément ce qu’est le BDS. Les efforts pour infliger des dommages économiques aux partenaires commerciaux du Texas affaiblissent la capacité de notre Etat à mener des échanges. Et nuit à nos intérêts sociaux vitaux. BDS n’est pas seulement le problème d’Israël, c’est aussi le problème du Texas. »

Il a ajouté : « J’espère que le Texas va rejoindre d’autres états du pays pour protéger notre économie, nos dollars de contribuables, et notre grand allié Israël, de la discrimination fondée sur l’origine nationale. »

Joel Schwitzer, directeur régional de l’American Jewish Committee à Dallas, a salué le passage du projet de loi en disant qu’il s’agit d’une « excellente nouvelle ».

Le Senat du Texas a adopté le 23 mars un projet de loi semblable qui s’oppose au BDS par un vote de 25 contre 4. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, devrait signer une loi anti-BDS définie par les chambres législatives.

Abbott a écrit dans une lettre en 2016 : « A ce moment critique, face au mouvement virulent visant à promouvoir des boycotts anti-israéliens à la fois dans ce pays et dans le monde entier, nous condamnons fermement le mouvement BDS comme incompatible avec les valeurs de notre Etat et de notre pays. De même, nous réaffirmons notre soutien à Israël en tant qu’allié américain important, en tant que partenaire économique important et en tant que champion de la liberté. »

LIRE  Yichma'ël actuellement …

Les lois anti-BDS examineront probablement la banque Comerica basée à Dallas et son rôle dans la fourniture d’un compte à l’organisation pro-BDS nommée « International Association of Democratic Lawyers » (IADL). L’IADL s’aligne sur le régime iranien dans sa critique de l’Etat juif.

Abbott a soutenu des sanctions fortes contre l’Iran. Il a déclaré en 2016 : « parce que l’accord avec l’Iran est fondamentalement imparfait et ne démonte pas définitivement la capacité nucléaire de l’Iran, le Texas maintiendra ses sanctions contre l’Iran. »

Source Juif.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire