Thaïlande : technologie israélienne utilisée pour sauver douze enfants pris dans une grotte

0
1370
©ROYAL THAI ARMY HANDOUT/EPA/MAXPPP - epa06858272 An undated handout photo released by Royal Thai Army on 02 July 2018 shows Thai soldiers carrying equipments inside the flooded cave complex during a rescue operation for a missing youth soccer team and their coach at Tham Luang cave in Khun Nam Nang Non Forest Park, Chiang Rai province, Thailand. Rescuers are attempting to pump water out of a cave complex in an effort to continue the rescue of 13 young members of a youth soccer team including their coach that are believed to have been trapped in the flooded cave complex since 23 June 2018. EPA-EFE/ROYAL THAI ARMY HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/ NO SALES HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES

Des sauveteurs et des techniciens israéliens participent aux opérations de sauvetage en Thaïlande de douze enfants et leur entraîneur de foot pris au piège depuis neuf jours dans une grotte inondée.

Les enfants, âgés de 11 à 16 ans, ont été découverts tard lundi avec leur entraîneur de 25 ans par des plongeurs britanniques, émaciés mais “sains et saufs”, à plus de quatre kilomètres à l’intérieur de la galerie.

C’est grâce à un système de communication développé par la société israélienne Maxtech que les services de secours thaïlandais ont réussi à entrer en contact avec eux.

Dès le premier jour des recherches, la société israélienne a envoyé des radios d’urgence et d’autres technologies innovantes pour aider les sauveteurs, y compris leur radio mobile professionnelle brevetée Max-Mesh, un dispositif permettant la communication critique des radios mobiles professionnelles via une infrastructure virtuelle, et ce même lorsqu’aucune infrastructure physique n’est disponible.

Selon les autorités thaïlandaises, le plus dur commence. L’évacuation ne sera pas immédiate. La voie privilégiée reste l’entrée principale de la grotte. Plusieurs puits à la verticale ont été repérés sans savoir s’ils sont connectés avec la portion où sont les enfants. Des médecins devaient évaluer leur capacité à plonger, dès mardi ou dans plusieurs jours, selon leurs forces. Des équipements de plongée ont été acheminés à l’intérieur, ainsi que des vivres et des médicaments. Les sauveteurs continuent de pomper le maximum d’eau afin de faciliter leur sortie. Car il s’agit de parcourir plus de quatre kilomètres les séparant de la sortie, en partie inondés. Un plongeur chevronné met six heures pour parcourir cette distance. Or plus le temps passe, plus le risque de nouvelles inondations est grand.

LIRE  Cimetière juif de Sarre-Union : l'affaire de la profanation devant la justice le 14 septembre

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Aucun commentaires

Laisser un commentaire