Tsahal: 30% des réservistes ont peur d’agir de crainte de poursuites judiciaires

0
289

L’organisation de réservistes « Ha-Emet Sheli », qui combat notamment la propagande insidieuse d’ONG telles que Shovrim Shetika, B’Tselem ou Ma’hsom Watch a réalisé un sondage auprès de trois-cent réservistes d’unités qui sont aux premières lignes face aux provocations ‘palestiniennes’.

Il s’avère que plus de 30% disent avoir peur d’agir ou de réagir de crainte d’être poursuivis judiciairement ou utilisés dans des vidéos de propagande. Il faut savoir que les organisations d’extrême gauche fournissent gratuitement des caméras aux provocateurs ou filment elle-même durant des heures des soldats effectuant leur travail. En plus de narguer ou parfois même d’empêcher les soldats de travailler, ils filment et coupent ensuite des séquences décontextualisées qu’ils utilisent pour leur propagande ou lors de poursuites judiciaires contre des soldats.

Avi Shorshan, directeur-général de cette ONG donne un exemple personnel d’une manifestation dans laquelle, au premier rang se trouvaient des adultes munis tous de caméras, face aux soldats, alors que derrière, des jeunes lançaient des pierres. L’objectif était de susciter et attendre la moindre réaction des soldats pour filmer et diffuser des images des « méchants soldats israéliens ».

Avi Shorshan n’a pas nié le fait qu’il faut des caméras par exemple dans les points de contrôle, pour recenser d’éventuels manquements à l’éthique ou au professionnalisme de soldats de Tsahal. Mais dans le cas présent, il s’agit d’organisations dont l’intention est malveillante et qui veulent salir Tsahal par des images choisies hors-contexte voire truquées.

Source lphinfo.com

LIRE  Bataille navale en mer d’Oman

Aucun commentaires

Laisser un commentaire