Ukraine : Là où le Ba’al Chem Tov méditait…

0
186

La présente illustration est souvent attribuée au Ba’al Chem Tov, mais il est de notoriété publique qu’il s’agit du Ba’al Chem de Londres – soupçonné d’avoir suivi Chabtaï Tsvi…

Les chercheurs, appartenant à la ‘Hassidouth Viznitz, affirment avoir retrouvé la grotte où le Ba’al Chem Tov, le fondateur de la hassidouth, allait étudier.

Dans des récits qui nous sont parvenus sur la vie du Ba’al Chem Tov, le fondateur de la ‘Hassidouth (1698-1760),  il apparaît qu’il avait coutume d’aller méditer dans les montagnes qui se trouvaient non loin de la ville où il habitait. Et que, près du sommet de l’une de ces mêmes montagnes, se trouvait une grotte où il allait étudier la Tora.

Or, depuis deux ans, des chercheurs liés à Viznitz et qui s’intéressent aux tout débuts de la ‘Hassidouth, cherchent à localiser ce site en se basant sur diverses descriptions émanant de plusieurs sources. Mais, jusque là, leurs recherches s’étaient avérées infructueuses. En effet, la seule grotte qu’ils avaient réussi à retrouver, non loin de la ville de Kuty en Ukraine, était surtout connue pour avoir été le repaire d’un brigand célèbre dans la région, qui était issu d’une tribu locale.

Mais, l’été dernier, les chercheurs ont parlé avec les descendants de ladite tribu et ont découvert que certains d’entre eux savaient, par tradition transmise de génération en génération, où se trouvait la fameuse grotte. Cependant, leur avaient dit ces descendants, il était excessivement difficile d’y aller puisque celle-ci était située tout en haut d’une montagne au beau milieu d’épaisses broussailles.

Finalement, avec l’aide de diverses technologies de pointe, quelqu’un est arrivé à retrouver et à pénétrer dans cette grotte. Il s’agit de rav Israël Meir Gabbay, le responsable de l’organisation « Ohalé Tsadikim » (dont le but est de la restauration des tombes de ces mêmes tsadikim de par le monde). Ce dernier envisage, maintenant, de construire une voie d’accès à ce site afin que tous puissent venir le visiter.

Dans un autre domaine, mais toujours en matière de ‘Hassidouth : à l’occasion de leur grand « melavé malka » annuel, Nachman Vidislovsky, qui est le directeur général des institutions de la «’ hassidouth de Gour », a dévoilé quelques chiffres impressionnants à son sujet. Selon lui, aujourd’hui, cette hassidouth compte plus de 50 000 membres, a célébré 480 mariages et 2 200 naissances lors de l’année (juive) qui vient de s’écouler et le rebbe de Gour a été plus de 680 fois sandak lors de brith miloth se déroulant chez ses ‘Hassidim. Par ailleurs, et de manière plus terre à terre, chaque année, toujours selon cette même personne, les institutions de cette ‘hassidouth collectent plus de cinquante millions de dollars pour assurer leur fonctionnement.

Source www.actuj.com

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire