Un club de D3 allemande vire son capitaine, sympathisant néo-nazi

0
95

Le club de Chemnitzer a décidé de licencier son capitaine Daniel Frahn. Du fait de nombreux signes de sympathie à l’encontre de groupes néo-nazis.

A 32 ans, Daniel Frahn n’aura jamais goûté au haut niveau ni à la Bundesliga. Malgré un passage au RB Leipzig pendant 5 ans, l’attaquant allemand n’a pas connu la nouvelle ère du club appartenant à Red Bull. Il s’est contenté de la Bundesliga 2 comme summum de sa carrière. Mais depuis lundi, c’est pour des frasques extra-sportives que l’ancien international U19 allemand fait parler de lui. Frahn a été licencié de Chemnitze dont il était le capitaine. Il est accusé d’avoir ouvertement montré sa sympathie envers des groupes néo-nazis parmi les supporters du club de 3eme division. « Il ne pouvait pas et ne voulait pas assumer la responsabilité de joueur et capitaine d’un club de football, qui demande plus que de marquer des buts ou d’être applaudi par la foule : ça demande un bon comportement », a réagi Romy Polster, le vice-président du conseil d’administration de Chemnitzer.

Blessé, Daniel Frahn avait fait le choix de regarder la rencontre dans les tribunes plutôt que sur le banc. Seulement, il s’est mis en porte-à-faux en s’essayant juste à côtés de figures d’extrême-droite. Ce n’est pas la première fois que le désormais ex-joueur de Chemnitzer est associé au mouvement néo-nazi. En mars dernier, il avait été condamné à une amende pour avoir rendu hommage à un militant d’extrême-droite et hooligan reconnu avec un tee-shirt portant le slogan : « soutenez vos idoles locales ».
LIRE  Une politicienne allemande : « Hitler, reviens ! »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire