Un enfant, né grâce à la réponse du rav Zilberstein, est venu remercier le rav…

0
232

Une visite émouvante a eu lieu au kollel ‘Beit David’ à ‘Holon, lorsqu’un garçon de dix ans est venu rendre visite au rav Zilberstein: les médecins avaient dit à sa mère d’avorter, mais le rav a promis que l’enfant naitra sain et intact, et c’est ce qui arriva…

Be’hadré ‘Harédim – Moshé Weisberg

Une histoire spéciale qui arrivée récemment dans le kollel ‘Beit David’ dans la ville de ‘Holon, dirigé par le grand pilier de la Halakha, le rav Yitz'(hak Zilberstein.

L’histoire a été révélée par le rav Yonatan Inaba : « Il y a environ deux semaines, dans le kollel du rav Zilberstein dans la ville de ‘Holon, il y a eu une agitation, et j’ai demandé aux amis là-bas, « Que s’est-il passé ? ». Ils m’ont dit : « Un jeune est arrivé, un garçon spécial que le rav était très heureux de voir. L’histoire est la suivante : il y a onze ans, un couple est venu ici en pleurant, il n’y a aucune chance dans leur vie, pourquoi se sont-ils mariés ? Voici déjà depuis plusieurs années qu’ils n’ont pas pu mettre un enfant au monde, ils vont chez le médecin, ont fait des prières, rien n’y a fait, à la fin la femme a fait une fausse couche… Puis à nouveau une grossesse, mais un des grands professeurs les a appelés et leur a dit, chers amis, je suis désolé de vous dire, selon tous les critères, selon tous les tests que j’ai faits, et des tests supplémentaires, j’ai demandé à des collègues, votre enfant aura certainement le syndrome de Down, et je ne sais pas non plus à quel niveau de fonctionnement, d’après ce que je vois est le pire, ma recommandation – avortez l’enfant, vous ne pourrez pas y faire face, c’est trop difficile à gérer. La femme regarde son mari, que faisons-nous ? Après des années d’attente ? Maintenant, avorter ? Que faisons-nous, La Tora interdit l’avortement, que faisons-nous ? Comment gérons-nous cela ? »

« Ils sont venus ici au Kollel pleurant tous les deux, ils ont été accueillis par le rav Zilberstein qui leur a dit : « Écoutez, le médecin a reçu la permission de guérir, de pas de nous faire perdre espoir. Nous avons confiance en l’Eternel, béni soit-Il, Qui est tout-puissant. Je vous garantie, si vous continuez la grossesse, l’enfant naîtra sain et intact ! »

La femme a entendu ces mots, mais c’était une grande épreuve pour elle. Le rav lui a dit encore : « Et je vais te dire encore une chose, si qu’à D’ ne plaise l’enfant ne naîtra pas en bonne santé comme je l’ai dit, je te promets, je m’y engage envers toi, je le ramènerai à la maison, je l’élèverai, ne laisse pas tomber cet enfant ! »

Dès qu’elle a entendu les paroles du rav, tout ce que le professeur lui a dit, ce qu’ils ont diagnostiqué dans les tests, ce qu’ils ont montré à l’échographie – ne l’a plus intéressée, elle a dit : « Je vais avec cette grossesse jusqu’au bout ». Et les mois ont passé, et les médecins ne comprennent pas ce qu’elle fait, en tout cas l’enfant est né sain et intact.

Il y a environ deux semaines, le garçon de dix ans est venu voir le rav pour lui dire, honorable rav, aujourd’hui que je marche déjà et je comprends, je suis venu vous dire merci ! Merci que grâce à vous je suis en vie, merci d’avoir convaincu ma mère, et il a apporté au rav un certificat de test de Talmud Tora sur une paracha de la semaine, et le rav en fut très heureux ».

Aucun commentaire

Laisser un commentaire