Un historien britannique de la Shoah de premier plan retire son soutien à Jeremy Corbyn

0
101

Un des principaux historiens de l’Allemagne nazie au monde, le britannique Sir Richard Evans, a indiqué vendredi qu’il renonçait à soutenir le Labour lors des élections anticipées du 12 décembre.

« De retour d’une visite en Allemagne pour découvrir la lettre ouverte convaincante d’Anthony Julius dans (le magazine) New Statesman. Le lamentable échec de Corbyn dans son intervention télévisée, l’intervention du Grand rabbin, et cette lettre m’ont persuadé de changer d’avis et de ne pas voter pour le parti travailliste », a écrit Evans sur Twitter.

Anthony Julius, avocat britannique qui est titulaire de la chaire de droit et des arts de la faculté de droit de l’University College London, a écrit une missive ouverte à Evans qui avait affirmé son soutien au Labour la semaine dernière.

« Permettez-moi de vous rappeler qu’en ce qui concerne les Juifs, le parti est devenu cruel, méchant, stupide et malhonnête. La cruauté y est persistante et extrême : menaces de mort, injures lors de réunions de groupes locaux, surveillance en ligne. La malveillance y est patente, incontinente et omniprésente », a écrit l’avocat.

Le soutien d’Evans au Labour avait provoqué l’émoi en raison de sa réputation d’historien de premier plan.

L’universitaire juridique britannique Julius a souligné que « l’antisémitisme est stupide (…) Ce n’est pas un hasard si le chef du Parti travailliste le moins accompli est aussi le seul à être antisémite… Ce parti ne se préoccupe pas des préoccupations de la communauté juive, sauf dans la mesure où ces préoccupations pourraient avoir un impact négatif sur sa fortune électorale ».

Source www.i24news.tv

LIRE  L’Iran prétend avoir pénétré le commandement américain

Aucun commentaires

Laisser un commentaire