Un nouveau député de Shass – français : Yossi Taieb

0
209

S’il est une personne qui ne doit pas regretter la mise en place de la « loi norvégienne » en Israël, c’est bien Yossi Taieb !

En effet, grâce à cette loi, qui permet aux députés occupant un poste ministériel de démisssioner pour céder la place aux membres de leur parti venant après eux, a fait que les partis religieux de Schass et de Yahadouth haTora ont vu toute une série de nouveaux députés arriver à la Knesset et renforcer très fortement leur présence.

C’est donc le cas de Yossi Taieb, né en 1981, membre de Shass.

Il a pour nous ceci de particulier qu’il est né dans le XVe arrondissement de Paris. Ayant grandi en France jusqu’à l’âge de 17 ans, il est venu en Israël et a étudié à la Yechivath Mir.

A entrepris une mission pour le compte de l’Agence juive dans la ville de Toulouse, en France, où il a établi des projets éducatifs. À son retour en Israël en 2008, il a commencé à gérer des projets pour les immigrants français dans le cadre de la Fondation Wolfson.

Il était chef adjoint du conseil du parti Shas à Kiryat Ye’arim. Aux élections pour les 21e, 22e et 23e Knesset, il était classé 12e sur la liste de Shas, considéré comme un représentant des immigrants français. En vertu de la loi norvégienne, il a commencé à être membre de la Knesset le 1er juillet 2020, suite à la démission de Yoav Ben-Tzur.

LIRE  Israël: un jeune homme de 19 ans succombe à la grippe à Jérusalem

Aucun commentaires

Laisser un commentaire