Un suspect arrêté après la mort de Paul Kessler, un juif tué lors d’une manifestation pro-Israël en Californie

0
59
La nouvelle a été annoncée ce mercredi par le bureau du shérif du comté de Ventura (Californie) en charge de l’enquête.
Un suspect a été arrêté dans le cadre de la mort de Paul Kessler. Cet homme de confession juive de 69 ans, Paul Kessler, est mort des suites d’une blessure à la tête, après avoir participé à une manifestation pro-Israël, à une intersection où se tenait également un rassemblement propalestinien, dans la ville de Thousand Oaks, au nord-ouest de Los Angeles, le 5 novembre dernier.
Loay Abdelfattah Alnaji, 50 ans, professeur d’université, a été placé en garde à vue mercredi à Moorpark (Californie) en relation avec la mort de Paul Kessler, qui avait été impliqué dans une bagarre avec des manifestants propalestiniens le 5 novembre, a annoncé le bureau du shérif du comté de Ventura.
Il sera incarcéré au centre de détention provisoire du comté de Ventura pour homicide involontaire, ont indiqué les autorités. La caution du suspect a été fixée à 1 000 000 de dollars.
Au moment des faits, une confrontation avait eu lieu entre les deux groupes, qui comptaient entre « 75 et 100 personnes » à eux deux, selon le shérif. Lors de cette altercation, Paul Kessler est tombé en arrière et s’est cogné la tête contre le sol, selon les premiers éléments de l’enquête. Lorsque la police est arrivée, « il saignait de la tête et de la bouche ».

« Ce qui s’est passé avant que Paul Kessler ne tombe en arrière n’est pas clair à l’heure actuelle », avait insisté le shérif. Selon lui, plusieurs témoins de la scène ont fourni « des déclarations contradictoires sur la nature de l’altercation et sur l’identité de l’agresseur ». Depuis, l’autopsie a permis de déterminer qu’il s’agissait d’un homicide et que la cause du décès était un traumatisme crânien dû à un objet contondant, selon le bureau du shérif. La Fédération juive du Grand Los Angeles et un rabbin qui a parlé à des témoins ont affirmé que Paul Kessler avait été frappé avec un mégaphone juste avant sa chute.

Moshe Bryski, rabbin de Chabad of Agoura Hills, a déclaré au New York Post qui révèle l’info ce mercredi, que la mort de Kessler était « une tragédie ». « On ne s’attend pas à ce que les gens se rendent à un rassemblement et ne rentrent pas chez eux », a-t-il déclaré. La femme de Paul Kessler était « en état de choc total » lorsqu’il a appelé, a ajouté le rabbin. « Il n’était pas un sioniste refoulé – il le portait comme un badge d’honneur. Il était fier d’être juif et de soutenir Israël », a déclaré au journal américain Justin Cohen, un ami de la famille de la victime.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire