Un terroriste a refusé de sortir de prison et de rentrer chez lui

0
597

Une histoire particulièrement ridicule sur l’un des terroristes qui a refusé d’être libéré de prison dans le cadre de l’accord d’otages entre Israël et l’organisation terroriste Hamas et a fait tout ce qui était en son pouvoir pour rester dans la prison israélienne et continuer à recevoir un salaire mensuel de l’Autorité palestinienne et de ne pas rentrer chez lui.

JDN

Alaa Abu Sanima est l’un des terroristes qui ont été libérés de la prison israélienne dans le cadre de l’accord visant à libérer les otages de l’organisation terroriste brutale Hamas dans la bande de Gaza. Son nom a fait la une des journaux car il a été le premier des affranchis à retourner dans la bande de Gaza.

La majorité absolue des terroristes qui ont été libérés, comme l’exigeait le Hamas et avec l’approbation du gouvernement, sont retournés chez eux en Judée-Samarie ou à Jérusalem-Est. Abu Sinima a été libéré de la prison israélienne et est retourné chez lui à Rafah, dans la bande de Gaza.

Avishai Greenzeig, journaliste aux affaires juridiques de la Israel Broadcasting Corporation, publie sur son compte du réseau X une histoire particulièrement délirante sur ce terroriste, qui s’avère avoir refusé de sortir de prison, et ce, pour qu’il puisse continuer de recevoir le salaire mensuel que l’Autorité palestinienne verse aux terroristes emprisonnés.

« Un événement étonnant : un prisonnier de sécurité a été renvoyé à Gaza contre son gré dans le cadre de « l’accord sur les enlèvements ». Alaa Abu Sanima voulait rester dans la prison israélienne et recevoir son salaire de l’Autorité palestinienne. Il sera obligé d’ouvrir une nouvelle page de sa vie à Rafah sans salaire », a rapporté Greenzeig.

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire