Une synagogue ? Non, un temple romain !

Une synagogue ? Non, un temple romain !

0
33

Une ancienne structure en Israël longtemps considérée comme une synagogue est en fait un temple romain vieux de 1800 ans !

Pendant des décennies, les archéologues israéliens ont cru avoir découvert une ancienne synagogue sur une route menant au parc national de Beit Guvrin. Mais de nouvelles recherches suggèrent que la structure était en fait un temple romain.
C’est la deuxième fois qu’un bâtiment fouillé sur le site est identifié à tort comme une synagogue, alors que les experts s’efforcent de mieux comprendre l’histoire de la région et des populations païennes qui l’habitaient autrefois.
L’édifice a été découvert en 1991 dans le centre d’Israël et les responsables des récentes fouilles pensent désormais que le bâtiment a été érigé par les Romains en défense de la révolte de Bar Kochba, en 132 de l’ère chrétienne.
Il n’y a certainement pas d’iconographie religieuse claire, comme une menora, par exemple, qui serait typique d’une synagogue. Ni la disposition de la structure, ni les décorations n’indiquent qu’il pourrait s’agir d’une synagogue. Au lieu de cela, il présente plusieurs caractéristiques d’un complexe rituel non juif – il possède une cour pavée surélevée menant à une salle à l’extrémité qui était surélevée au sommet d’une sous-structure voûtée et le bâtiment, qui s’étend sur plus de 4 000 pieds carrés, ressemble davantage aux temples et aux sanctuaires romains du sud de la Syrie.
Cependant, les vestiges de la construction ont fourni de nouveaux indices sur l’origine du bâtiment : « Dans l’ensemble, les preuves indiquent que la structure a été construite au deuxième ou au troisième siècle de l’ère chrétienne », ajoute Peleg-Barkat de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui dirige les fouilles. « Il semble que quelque part autour du quatrième ou du cinquième siècle, elle ait cessé d’être utilisée ».
Il y a plusieurs années, l’équipe archéologique a mis au jour un dépotoir de la période hellénistique près du temple, une découverte qui a apporté de nouvelles pièces au puzzle de l’histoire de la région. Sur le site, ils ont trouvé des tessons de poterie, la tête d’une figurine zoomorphe et divers objets probablement importés de villages lointains.

Une étude suggère que la zone autour du temple a été fortement occupée par des populations juives jusqu’à la révolte de Bar Kochba, où nombre de leurs villages ont été détruits ou abandonnés. Plus tard, la zone a été réinstallée par les Romains, qui ont pavé la route entre Jérusalem et Beit Guvrin vers 130 de l’ère chrétienne.

LIRE  Tellement plus simple : les fautifs, c'est qui ? Les orthodoxes, bien entendu !

Le temple, selon Peleg-Barkat, a probablement servi de symbole de la victoire des Romains et de message avertissant les anciens occupants juifs de ne pas revenir.

Source : Menafn & Israël Valley

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop