Provocation innommable d’Ayman Oudeh en pleine séance de la Knesset

0
293

Une image jamais vue à la Knesset. Le député Ayman Oudeh, président de la Liste arabe a presque agressé physiquement le Premier ministre Binyamin Netanyahou en tentant de le filmer de près avec son téléphone portable. Quelques instants auparavant, le député avait perturbé les débats par ses interventions, traitant également le Premier ministre de « menteur ».

La scène s’est déroulée pendant un débat sur la loi des caméras dans les bureaux de vote. Ayman Oudeh s’est soudain approché du premier rang où était assis Binyamin Netanyahou et l’a fixé avec son téléphone de manière démonstrative et très près de son visage. Le Premier ministre a réagi avec calme et sourire mais, rapidement, des députés Likoud, Micky Zohar en tête ont entouré le président de la Liste arabe et une altercation verbale s’en est suivie. Le président de la Knesset Yuli Edelstein a ordonné l’expulsion d’Ayman Oudeh qui a refusé de s’exécuter et a dû être saisi par le service d’ordre de la Knesset.

Après la séance, le président de la Knesset a dit: « L’attitude brutale d’Aman Oudeh, avec une menace physique contre le Premier ministre est honteuse et déshonorante. Je ne permettrai pas de tels comportements à la Knesset ».

Le député Micky Zohar a lui-aussi réagi: « Ce qu’a fait Ayman Oudeh au Premier ministre contre sa volonté a été une agression violente. J’appelle toutes les instances compétentes de la Knesset à prendre cet incident au sérieux et exprimer leur avis.

Le toupet sans limites des députés arabe à la Knesset n’a d’égal que l’indulgence et le laxisme dont font preuve les responsables politiques israéliens ainsi que le système judiciaire et en premier lieu la Cour suprême.

LIRE  Quand l’État français soutient la propagande pro-palestinienne

Aucun commentaires

Laisser un commentaire